Suivez le retour de Solar Impulse en Suisse

L'avion solaire de Bertrand Piccard fait un vol "magnifique" de Madrid à Toulouse .

Par France 3 Alpes.

L'avion solaire expérimental Solar Impulse, revenant d'un périple au Maroc, a décollé mardi 17 juillet vers 5h30 de Madrid et "fait un vol magnifique
vers Toulouse" a déclaré son pilote le Suisse Bertrand Piccard.Suivez son vol de retour en direct!

 Très fragile, cet oiseau des airs en fibre de carbonne, qui a le poids d'une petite berline et l'envergure d'un Airbus- est mû par quatre moteurs électriques, d'une puissance de 10 chevaux chacun, alimentés par 12.000 cellules photoélectriques couvrant son immense aile.

Le direct du vol Solar Impulse

Sur le site de Solar Impulse, vous pourrez trouver la carte et les données de vol, actualisées en temps réel .


 Lors d'un contact téléphonique avec l'AFP depuis de son cockpit, le pilote qui
vient d'effectuer ce premier vol intercontinental à bord d'un avion à énergie solaire,
a indiqué qu'il comptait arriver avant 20h00 dans la ville rose, dernière étape
avant le retour prévu en Suisse à Payern.


 "On voit 100 km de plages landaises, c'est grandiose, j'ai 01h30 d'avance sur
l'horaire: je prendrai mon temps avant me poser à Toulouse pour que les vents thermiques
soient calmés, j'en profiterai pour faire du tourisme dans la région avant de me
poser", a-t-il précisé.


 "Toulouse est la ville de l'Aeropostale, nous revenons du Maroc en suivant la
même trajectoire qui nous a fait rêver pendant toute notre enfance, venir atterrir
à Toulouse nous fait très plaisir" a-t-il ajouté en évoquant André Borschberg,
cofondateur du projet qui a déjà effectué plusieurs étapes à bord de l'oiseau géant.


Sans consommer une goutte de carburant, propulsé par quatre moteurs électriques
à hélices, alimentés par plus de 11.600 cellules solaires, presque silencieux,
Solar Impulse a l'envergure d'un Airbus A340, plus de 63
mètres, tout en ne pesant qu'1,6 tonne. Il vole à 70km/h de moyenne.


Solar Impulse devrait décoller "très tôt" mercredi matin avec Bertrand Piccard aux commandes pour regagner la Suisse en fin d'après-midi.

Solar Impulse était parti le 24 mai de Payerne, en Suisse, et avait atterri le 5 juin à Rabat, après une escale à Madrid, puis avait gagné le 22 juin Ouarzazate, dans le Sud marocain.


 Ouarzazate a été choisie pour abriter la plus grande centrale solaire du monde, dotée d'une capacité de 500 MW à l'horizon 2015.


 Le royaume devrait ainsi produire à terme quelque 4.000 MW d'énergies renouvelables, pour moitié éolienne et moitié solaire.


 Ce premier vol intercontinental est considéré par l'équipe suisse de Solar Impulse comme un "essai" avant un tour du monde prévu en 2014.

Sur le même sujet

opération anti-travail clandestin

Les + Lus