• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Tournon/Rhône en deuil ...

© France 3 RA
© France 3 RA

Une marche silencieuse en hommage à Marie-Jeanne. Une initiative des lycéens et camarades de classe de l'adolescente

Par Dolores MAZZOLA

video title

video title

Tournon/Rhône: une disparition inquiétante

Marie-Jeanne, 17 ans, a disparu depuis samedi soir. L'adolescente était partie faire un jogging. D'importants moyens (200 gendarmes, équipes cynophiles et hélicoptère) ont été mobilisés pour retrouver la trace de la jeune ardéchoise...

Vendredi après-midi, près de 4 000 personnes ont pris part à une marche silencieuse dans les rues deTournon-sur-Rhône en mémoire de Marie-Jeanne Meyer, l’adolescente dont le corps a été retrouvé calciné mardi dernier.

Partis peu après 14h, les camarades de Marie-Jeanne et les habitants de Tournon et des environs ont traversé les ruelles pavées dans un lourd silence, devant les commerces aux rideaux baissés. La plupart avaient revêtu des T-shirts blancs et arboraient des photos de la jeune fille de 17 ans. Dans la cour d'honneur de son lycée Gabriel Fauré, les hommages se sont succédé pour cette élève de 1ère ES tragiquement décédée... A suivre le reportage de Y.Marie & B.Courtadon - 19/20 Rhône-Alpes.


Le temps de l'enquête (23 /06) - Une autopsie a été pratiquée jeudi 23 juin à l'institut médico-légal de Saint-Etienne. Elle ne permet pas de dire de quelle façon l'adolescente est morte. Il faudra effectuer des analyses complémentaires. Une information judiciaire contre X pour homicide volontaire a également été ouverte jeudi par le parquet d'Avignon. (Catherine Champrenault : Procureur de la République d'Avignon - extrait Soir 3 - un clic ICI)

Le corps de Marie-Jeanne retrouvé partiellement calciné dans cette fosse. Le trou aux bords réguliers est ancien.... Les enquêteurs avaient évoqué dans un premier temps l'hypothèse d'une fosse utilisée par les chasseurs pour enterrer les viscères de leurs prises. Une hypothèse balayée mercredi par Francis Charles, président de l'Association communale de chasse agréée (Acca).


L'idendité du corps confirmée (22 /06) - L'ADN a parlé : le corps carbonisé découvert mardi soir dans une clairière sur les hauteurs de Tournon/Rhône est bien celui de Marie-Jeanne, 17 ans, disparue trois jours plus tôt, a annoncé mercredi soir Christophe Raffin, procureur de la République de Privas.


Macabre découverte (21/06) - "Un corps en grande partie calciné, non identifiable en l'état" a été retrouvé dans une zone escarpée, à proximité des autres objets retrouvés un peu plus tôt, a déclaré le procureur de la République de Privas mardi en fin d'après-midi lors d'une conférence de presse. Le magistrat juge "infime" "la probabilité que ce ne soit pas" la jeune joggeuse. "Des comparaisons ADN seront faites le plus tôt possible" pour confirmer qu'il s'agit bien de la jeune fille et "l'identité du corps sera connue d'ici quelques jours". Le corps a "été retrouvé dans un trou dans la terre, dans un endroit très difficile d'accès, tant par le haut que le bas et qu'il faut connaître", a précisé le procureur. C'est le témoignage d'un habitant de Tournon qui aurait mis les enquêteurs sur la voie. Ce dernier ayant aperçu quelque chose de suspect la nuit de la disparition de la jeune fille, a prévenu les gendarmes. Deux jours ont été nécessaires pour localiser l'endroit précis où ont été retrouvés le MP3, les lunettes, puis le corps.


Une adolescente portée disparue : un important dispositif de recherches (18/06 - 21/06 ) - Marie-Jeanne, une joggeuse de 17 ans, a disparu samedi soir (18 juin), à Tournon/Rhône (Ardèche). Le parquet de Privas a ouvert une information judiciaire pour "disparition inquiétante de mineur". Fugue, accident, mauvaise rencontre... deux jours après sa disparition, les trois hypothèses restaient ouvertes. Cette lycéenne, sans histoire et bonne élève, devait passer son baccalauréat de français lundi matin à Saint-Vallier. Marie-Jeanne n'a plus donné signe de vie depuis qu'elle est partie faire un jogging sur les hauteurs de Tournon/Rhône. Samedi, vers 18h, la jeune fille, domiciliée au hameau de Bombrun, est partie seule, sans argent et sans téléphone portable. Elle n'a laissé aucun mot. L'alerte a été donnée en fin de journée par le petit ami de la jeune fille qui a prévenu la famille. Un important dispositif de recherches a très vité été mis en place : près de 200 hommes (gendarmes et pompiers), un hélicoptère équipé d'une caméra thermique et cinq équipes cynophiles, ont été mobilisés pour retrouver la trace de Marie-Jeanne. De nombreux bénévoles sont également venus prêter main forte aux équipes de secours et participer aux battues. Dans un premier temps, les recherches, menées de jour comme de nuit, ont été concentrées autour du domicile familial et dans un rayon de 10 km. Lundi, le périmètre exploré a été élargi, la brigade fluviale et une équipe du Grimp 07 ont été mobilisés...en vain. Le quadrillage du secteur n'a rien donné. Les opérations ont repris mardi matin mais avec un dispositif  allégé : une centaine d'hommes. Les équipes cynophiles ont été relevées. En revanche, les équipes subaquatiques de la brigade fluviale ont poursuivi leurs explorations des différents points d'eau situés autour de Tournon/Rhône. Mardi après-midi, la gendarmerie de l'Ardèche a lancé un nouvel appel à témoins à toutes les personnes qui ont pris le bus samedi après-midi entre Sarras et Valence. Le chauffeur affirmant que Marie-Jeanne était montée à bord de son véhicule...


>> Un appel à témoins avait été lancé dés dimanche  par la gendarmerie.
>> La mobilisation, très importante sur le terrain, s'organise aussi sur les réseaux sociaux.
 Voir la page Facebook consacrée à Marie-Jeanne .


Sur le même sujet

Romans/Isère : les serres du lycée horticole dévastées par la grêle du 15 juin

Les + Lus