Trafic de stupéfiants : le procès à Lyon

© France 3 RA
© France 3 RA

Le jugement a été mis en délibéré. Les prévenus seront fixés sur leur sort vendredi...

Par DM

video title

video title

Saisie record de drogue à Lyon en 2010 (rappel)

Le rappel des faits : 110 kg d'héroîne et 54 kg de cocaine saisis à St-Genis-les-Ollières, près de Lyon.

Le 21 mai, un procès hors du commun débute devant le tribunal correctionnel de Lyon. Quatre personnes sont soupçonnées d'être impliquées dans un trafic international de stupéfiants. En mars 2010, à Saint-Genis-les-Ollières, les policiers lyonnais avaient procédé à une saisie record : 110 kg d'héroïne et 54 kg de cocaïne.

De la drogue prête à être écoulée et conditionnée dans 120 000 sachets. Il s'agit d'une des affaires conduites par Michel Neyret, ex n°2 de la PJ de Lyon aujourd'hui incarcéré à la prison de la Santé, à Paris.

Deux des malfaiteurs présumés, en détention provisoire, sont notamment poursuivis pour participation à une association de malfaiteurs, acquisition, détention, transport, et offre ou cession de stupéfiants, tous deux en récidive. Ils sont défendus par l'avocat lyonnais David Metaxas, lui-même mis en examen pour recel de violation du secret professionnel dans l'affaire Neyret. L'avocat a déclaré à la presse, avant le début du procès lundi matin, qu'il dénonçait la procédure. L’enquête avait débutée sur la foi d'un renseignement anonyme. Me.Metaxas s'interroge sur les conditions d'obtention de ce renseignement. Le procureur a requis dix ans de prison à l’encontre de ces deux hommes d'une trentaine d'années.

Deux autres personnes, un homme et une femme sous contrôle judiciaire, comparaissent à leurs côtés. Le procureur a demandé une peine de prison avec sursis à leur encontre.

Voir ci-contre :

>> Le rappel des faits - Edition 12/13 Rhône-Alpes - 21/05/12
>> L'ouverture du procès : en direct du Palais de Justice de Lyon - S.Valsecchi  -
Edition 12/13 Rhône-Alpes - 21/05/12
>> Les réquisitions - Edition 19/20 Rhône-Alpes - 21/05/12

NB - Deux autres hommes, qui avaient réussi à prendre la fuite en voiture lors des interpellations, sont soupçonnés d'avoir participé à ce trafic. L'un d'eux s’est enfui en Algérie. L'autre a été abattu le 11 mai 2011 à Marseille dans un règlement de comptes ne paraissant pas en lien avec le dossier lyonnais

Sur le même sujet

Les + Lus