Travaux à la maison d'arrêt de Moulins

Le désamiantage pourrait entraïner la fermeture de la maison d'arrêt

Par Avec AFP

video title

De l'amiante à la maison d'arrêt de Moulins

Il y aurait de l'amiante dans la maison d'arrêt de Moulins. La fibre interdite en France depuis 1997 aurait été détectée dans ce bâtiment .Force ouvrière craint que la direction utilise Force ouvrière craint que la direction utilise ce pretexte pour fermer la maison d'arrêt.

Si l'information est prématurée pour l'administration pénitentiaire, elle est beaucoup plus concrète pour les syndicats : il y aurait de l'amiante dans la maison d'arrêt de Moulins. La fibre interdite en France depuis 1997 aurait été détectée dans ce bâtiment  construit entre 1981 et 1983.

C'est la colle qui scelle les dalles du sol de la maison d'arrêt qui contiendrait l'amiante. Selon l'administration pénitentiaire, "une étude technique est en cours" en vue de travaux et "rien n'est arrêté". Il n'y a aucun danger imminent, a ajouté un porte-parole.

Force ouvrière craint que la direction utilise ce pretexte pour fermer la maison d'arrêt.

Selon la CGT, une rencontre avec la direction est prévue le 22 novembre prochain, pour ce syndicat, si amiante il y a, c'est la sécurité qui doit prévaloir.

Force Ouvriuère craint la fermeture et se demande ce qu'il adviendrait à la fois du personnel et des détenus. Le syndicat a d'ores et dejà réclamer une nouvelle expertise

120 personnes, dont une centaine de surveillants, travaillent aujourd'hui sur le site de la maison d'arrêt de Moulins qui abrite environ 150 détenus. La maison centrale, juste en face n'est pas concernée.

Voir le reportage de Richard Beaune et Christian Darneuville.

Sur le même sujet

Lyon : nouveau dérapage du Petit Paumé

Les + Lus