Un drone pour surveiller les pistes de ski

Ce "drone des stations" vient d'être présenté au Salon de l'aménagement en montagne de Grenoble.

Par France 3 Alpes avec AFP

video title

Alpes : Un drone pour surveiller les pistes

Ce n'est plus de la science fiction ! Bientôt lorsque vous irez skier vous verrez des objets volants non identifiés au dessus de vous. Ces drones, appelés à surveiller et sécuriser nos montagnes, sont fabriquées par une société grenobloise "mmd group". Découverte à l'occasion du SAM

Créé par la société grenobloise Delta Drone, il s'agit  d'un prototype de drone à quatre hélices destiné aux stations de ski, qui pourront l'utiliser pour surveiller l'épaisseur de neige sur les pistes ou repérer des skieurs égarés. L'engin d'un mètre de long, pesant 4 kilos, doit être produit à 150 exemplaires à partir de 2013.

 Truffé d'électronique et de capteurs en tous genres, le modèle présenté à Grenoble a été spécialement conçu pour être utilisé en montagne. "C'est un marché assez porteur car la montagne est un terrain assez difficile d'accès", avance Guillaume Pollin, directeur industriel de Delta Drone.


Le drone doit ainsi permettre aux services des pistes des stations de "mesurer l'épaisseur du manteau neigeux pour optimiser la fabrication de la neige de culture ainsi que le damage", explique-t-il. "Par imagerie, on peut en effet savoir s'il y a 3 ou 15 cm de neige sur une piste", assure-t-il.


Il devrait aussi permettre d'inspecter les remontées mécaniques afin de détecter d'éventuels problèmes, de rechercher une personne égarée ou de localiser rapidement, grâce aux capteurs, quelqu'un enseveli sous une avalanche, selon la société.


L'engin peut fonctionner par des vents de 40 km/h en rafales et des températures comprises entre -20°C et +50°C, avec une batterie permettant une autonomie de 30 mn.
 Delta Drone compte proposer des contrats de 24 mois facturés 1.800 euros par mois, comprenant un service de traitement des données recueillies par le drone.


En terme d'application, "le potentiel est infini", estime Frédéric Serre, président de Delta Drone. Il compte ainsi commercialiser des drones pour mesurer les stocks de matières restant à extraire dans les mines ou les carrières, surveiller des barrages ou des sites industriels, réaliser des films de loisirs en sports extrêmes, etc.


De nombreuses PME proposent actuellement des drones à usage civil mais leur usage reste limité drastiquement par la réglementation. Une nouvelle réglementation, moins contraignante, devrait être signée et publiée prochainement.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus