• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

A l'Alpe d'Huez, un dispositif impressionnant pour assurer la sécurité de Tomorrowland winter

L'Event control center est le PC sécurité de Tomorrowland, le dispositif mis en place avec les services de l'Etat. / © Céline Aubert / France 3 Alpes
L'Event control center est le PC sécurité de Tomorrowland, le dispositif mis en place avec les services de l'Etat. / © Céline Aubert / France 3 Alpes

Mercredi c'était le premier grand jour du festival, le vrai démarrage de Tomorrowland winter à l'Alpe d'Huez. Ces prochains jours toutes les scènes joueront ensemble. A ce titre, l'organisation est plus que jamais sur le pont pour assurer la sécurité des 27.000 participants.

Par Céline Aubert

Pour assurer la sécurité de ce festival inédit en station de sport d'hiver, un important dispositif a été mis en place. C'est l'équipe de Tomorrowland qui a géré les relations avec les autorités (gendarmerie, secouristes, pompiers etc) et organisé de nombreuses réunions en amont, comme ils ont l'habitude de le faire en Belgique. 

Sur les scènes en altitude notamment, tout est très cadré. Une centaine de vigiles privés, mais également la FFSS, la Fédération Française de Sauvetage et de Secourisme, chargée de porter secours si besoin aux festivaliers à l'intérieur des zones. L'extérieur est assuré par les pisteurs, une quarantaine chaque jour. 

D'après Christophe Monier le directeur du domaine skiable, le travail des pisteurs n'est pas différent d'ordinaire. Le nombre de skieurs est le même à cette période. 

Seule différence, cette clientèle étrangère est peu habituée à la neige. Lundi à cause des vents violents, 250 personnes ont été évacuées des scènes en altitude. Et cela en dameuses, alors qu'elles auraient pu redescendre à skis depuis les premiers tronçons. Depuis samedi dernier, les accidents sur pistes ne sont toutefois pas plus nombreux, une petite dizaine de "bobos" par jour. 

Le soir la sécurité est aussi renforcée. Partout, on croise des membres de l'équipe de Tomorrowland (1200 personnes travaillent sur l'évènement). Et à l'extérieur du festival, dans la station, une centaine de gendarmes et la police municipale de l'Alpe d'Huez s'assurent que tout se déroule bien. 
 

L'Event control center 


Si le soleil était au rendez-vous mardi et plutôt présent mercredi, d'importantes chutes de neiges sont attendues dans les prochains jours. La météo est l'un des points sensibles pour l'équipe de Tomorrowland qui organise à l'Alpe d'Huez sa première édition hivernale. 

Météo, circulation sur la route, sécurité aux abords des scènes, tout est géré depuis le palais des Congrès de l'Alpe d'Huez. Ce PC sécurité, c'est l'"Event Control", le dispositif habituel mis en place par Tomorrowland avec les autorités pour chacun de ses festivals.

En Belgique, le festival rassemble 400.000 personnes. A l'Alpe d'Huez il est beaucoup plus petit. Mais c'est une première édition, et les organisateurs ont à coeur de montrer leur savoir-faire aux Français, notamment aux locaux qui ne les connaissent pas. 

Depuis l'ouverture samedi dernier il n'y a aucun incident ou problème à déplorer. Mais la vigilance reste de mise, car ces prochains jours toutes les scènes joueront en même temps.

Reportage Céline Aubert, Florine Ebbhah et Eric Achard :
Sécurité et organisation Tomorrowland winter

Démarrage du festival et ouverture de Main Stage :
Démarrage de Main stage mercredi

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Partez sur les traces des résistants dans les Combrailles (63)

Les + Lus