Attention, la vignette Crit'air est obligatoire en Isère !

Les vignettes Crit'Air deviennent obligatoire pour circuler en cas de mise en place de la circulation alternée. / © JEAN-PIERRE CLATOT / AFP
Les vignettes Crit'Air deviennent obligatoire pour circuler en cas de mise en place de la circulation alternée. / © JEAN-PIERRE CLATOT / AFP

Jusqu'à présent, seuls les grenoblois soucieux de la pollution l'arboraient sur leur pare-brise. Désormais tous les conducteurs vont y avoir droit. La vignette Crit-air est maintenant obligatoire pour tous les isérois en cas de pic de pollution.

Par Jean-Christophe Pain

Elle est ronde, colorée, et porte un chiffre allant de 1 à 5. Un an après le début de son expérimentation dans l'agglomération grenobloise, elle ne s'affiche pas encore sur tous les pare-brise.

La vignette-Crit'air risque pourtant d'avoir un succès soudain car elle est désormais obligatoire sur tout le département de l'Isère en cas de pic de pollution. Sinon, c'est la contravention : près de 70 euros, pour les voitures.

Vignette obligatoire
Intervenant : Nicolas Vigier prévisionniste Atmo Auvergne-Rhône-Alpes Equipe : Sophie Pellerin, Dominique Bourget, Flore Bonnot, Philippe Caillat, Philippe Espitallier

En cas de pic de pollution, des mesures peuvent être prises pour l'ensemble du département, ou pour l'une ou l'autre des trois zones ci-dessous, indépendamment.


Et côté restrictions de circulation, il y a justement du nouveau : jusqu'à présent, les véhicules avec des vignettes 4 et 5, c'est à dire les plus polluants, étaient priés de rester au garage 5 jours après le début de l'épisode. Le délai est désormais raccourci à 3 jours.

Lors de l'hiver 2016-2017, pendant les jours de restriction, le trafic n'avait baissé que de 5% alors qu'un quart des véhicules n'aurait pas dû circuler.

L'heure n'est désormais plus à l'expérimentation, alors une dernière petite précision : attention, le non-respect des restrictions donne le droit à la même contravention qu'une absence de vignette Crit'air. 



Sur le même sujet

Dans l'Allier, un ancien policier crée un refuge pour les ânes

Les + Lus