“Chemins d'étoiles”, une expo exceptionnelle sur les saintes reliques au Musée de Saint-Antoine-l'Abbaye en Isère

Reliquaire-monstrance des saints Jacques, 1889. Liège, église Saint-Jacques. / © Trésor de Liège
Reliquaire-monstrance des saints Jacques, 1889. Liège, église Saint-Jacques. / © Trésor de Liège

Pour célébrer les 900 ans du premier sanctuaire de Saint-Antoine-l'Abbaye en Isère, "Chemins d'étoiles" vous propose de découvrir l'incroyable histoire des reliques au Moyen-Age, à travers de précieux reliquaires, textiles, et manuscrits enluminés... un véritable voyage dans le temps !

Par Jean-Christophe Pain

Reliquaire-monstrance des saints Jacques, 1889. Liège, église Saint-Jacques. / © Trésor de Liège
Reliquaire-monstrance des saints Jacques, 1889. Liège, église Saint-Jacques. / © Trésor de Liège


En 1070, Saint-Antoine-l'Abbaye s'appelle encore La Motte aux Bois quand le seigneur local, le baron Jocelyn (ou Geilin), rapporte de Constantinople les restes du fameux Saint-Antoine l'Egyptien, l'un des saints les plus importants de la chrétienté, le père du monachisme oriental. 

La présence de ces très précieuses reliques va métamorphoser le petit bourg médiéval. En quelques siècles, la modeste chapelle seigneuriale laisse place à une vaste église, autour de laquelle s'érige une abbaye, et jusqu'à neuf hôpitaux. Saint-Antoine était sensé guérir du "mal des ardents".

Les moines isérois vont s'en faire une spécialité.

 
Le village de Saint-Antoine-l'Abbaye
Le village de Saint-Antoine-l'Abbaye


Un véritable pèlerinage se met alors en place. Au XIVème et XVème siècles, l'âge d'or de Saint-Antoine-l'Abbaye, des milliers de pèlerins arrivent de toute la France, mais aussi de Lombardie, de Rhénanie, pour vénérer les saintes reliques, renfermées dans l'autel de l'église abbatiale. Parmi les pèlerins, on trouve les plus grands prince du temps, de l'Empereur Romain Germanique à François Ier.

Tout au long du Moyen-Age, les puissants de ce monde vont se livrer à un véritable commerce des saintes reliques. Chaque abbaye digne de ce nom se doit d'en posséder, sous peine de voir la fréquentation de ses fidèles s'effondrer. Les pèlerinages explosent, générant une économie florissante. Les reliques sont ainsi devenues un enjeu de pouvoir, spirituel et temporel, considérable en Occident.
 
"Chemins d'étoiles", une expo exceptionnelle sur les saintes reliques au Musée de Saint-Antoine-l'Abbaye en Isère
Intervenante : Géraldine Mocellin, directrice du Musée de Saint-Antoine-l'Abbaye Reportage : JC Pain, G. Lespinasse, M. Ducret


Il y a 900 ans en Isère, le pape Calixte II consacrait le tout premier sanctuaire de Saint-Antoine-l'Abbaye. Pour célébrer l'évènement, le Musée de Saint-Antoine-l'Abbaye accueille des reliquaires magnifiques, prêtés par le Trésor de la cathédrale de Liège en Belgique, l'un des plus prestigieux d'Europe.

 
Châsse de saint Simètre, XIIIe siècle. Argent repoussé, ciselé et doré. Lierneux, église Saint-André / © Trésor de Liège
Châsse de saint Simètre, XIIIe siècle. Argent repoussé, ciselé et doré. Lierneux, église Saint-André / © Trésor de Liège


Clou de l'exposition : la tapisserie de l'Enfant Prodigue, confectionnée aux Pays-Bas vers 1510. Un prêt exceptionnel du Musée National du Moyen-Age de Cluny, qui ne l'avait encore jamais dévoilée au public, faute de place.

Ce prêt est réalisé dans le cadre du "Catalogue des désirs". Un grand plan d'itinérance des chefs d'oeuvre lancé par le Ministère de la Culture en 2018. L'objectif est de susciter des expositions inédites dans des musées éloignés des grands centres urbains.

 
LEGENDE
Le Départ de l’Enfant prodigue, Pays-Bas du sud, vers 1510-1520. Tapisserie à fils de laine et de soie.
Paris, musée de Cluny – musée national du Moyen Âge. Inv. Cl. 1495 / © RMN-Grand Palais (musée de Cluny - musée national du Moyen-Âge) / Gérard Blot /
Christian Jean
LEGENDE Le Départ de l’Enfant prodigue, Pays-Bas du sud, vers 1510-1520. Tapisserie à fils de laine et de soie. Paris, musée de Cluny – musée national du Moyen Âge. Inv. Cl. 1495 / © RMN-Grand Palais (musée de Cluny - musée national du Moyen-Âge) / Gérard Blot / Christian Jean


"Chemins d'étoiles, reliques et pèlerinages au Moyen Age", une exposition visible jusqu'en novembre au Musée de Saint-Antoine-l'Abbaye.


Cet été, les animations sont nombreuses à Saint-Antoine-l'Abbaye. Rendez-vous notamment les 11 et 12 août prochains pour les traditionnelles fêtes Médiévales.

Dans la basse-cour de l'abbaye, vous pourrez assister au chantier des Bâtisseurs. Ces artisans, qui perpétuent le savoir-faire ancestral des bâtisseurs de cathédrales, vous feront partager leur passion. 

Le 11 août, dans la grande cour, ne ratez pas la grande parade historique en costumes des princes et pèlerins.



 
 

Sur le même sujet

Cérémonie de passation du Drapeau de la Résistance à Oyonnax (Ain)

Les + Lus