Crolles : les chasseurs de l'Isère organisent “un dimanche à la chasse” pour changer le regard sur leur loisir

Les chasseurs de l'Isère ont organisé un événement pour faire découvrir leur loisir côté coulisses. / © F.E. / France 3 Alpes
Les chasseurs de l'Isère ont organisé un événement pour faire découvrir leur loisir côté coulisses. / © F.E. / France 3 Alpes

La fédération de chasse de l'Isère organisait activités et démonstrations ce dimanche pour changer le regard du grand public sur ce loisir. Au programme : la découverte du dressage de chiens d'arrêt.

Par M.D. avec Florine Ebbhah

Dans le cadre de l'opération "un dimanche à la chasse", les pratiquants isérois ont dévoilé leur loisir sous toutes ses formes, vu côté coulisses. Et la fédération de l'Isère a innové ce dimanche 20 octobre en proposant une démonstration de dressage de chiens d'arrêt à Crolles, près de Grenoble.

Pour les besoins de l'exercice, une petite perdrix et un gros faisan ont été placés dans des boites d'envol. Ils y sont restés jusqu'à ce que le chien en formation les trouve et en informe son maître. Mais pas de panique : le chien doit juste les trouver, pas les tuer.

"On va plutôt axer le travail du chien sur la quête, l'arrêt et un rapport pour des raisons d'environnement, par rapport aux spectateurs et à la sécurité, explique Clément Debai, membre de l'association Grenobloise des chiens d'arrêt. Puis on va effectuer un tir à blanc avec des cartouches inertes pour signifier la fin de l'exercice, ça fait du bruit mais il n'y a pas de plomb."

 

"Beaucoup ont un regard différent après"


Au travail ce dimanche, Orkiz, une épagneul de munster âgée de 15 mois qui se trouve à la moitié de sa formation. Les boites d'envol ont été cachées à son insu, face au vent. En situation réelle, c'est grâce à l'odeur, aux effluves des proies, qu'elle les trouvera. "Elle m'indique par sa posture à l'arrêt que l'oiseau est là", note Clément Debai en félicitant Orkiz.
 

La jeune chienne a plutôt bien géré, les oiseaux ont été libérés. Mais à terme, Orkiz aura pour mission de ramener les proies a son maître une fois abattues. En Isère, 35 sociétés de chasse ont participé a cette journée découverte pour changer le regard porté sur la chasse en général.

"Les gens sont étonnés de l'aspect sportif de notre activité et de la relation qu'on peut avoir avec la nature et les chiens, rapporte Jean-Paul Tremey, président de l'association de chasse agréée de Crolles. Beaucoup sont venus et ont eu un regard différent après la journée avec nous." Après 5 ans de participation à cet événement, la fédération de l'Isère a accueilli plus de 3.500 personnes.
 
Les chasseurs de l'Isère organisent "un dimanche à la chasse" pour changer le regard sur leur loisir

 

Sur le même sujet

Jumbo au cirque Muller le 17 août 2017

Les + Lus