• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

L'astrophysicien grenoblois Aurélien Barrau répond à Emmanuel Macron après son discours sur la transition écologique

Aurélien Barrau / © France 5.
Aurélien Barrau / © France 5.

Dans une tribune publiée sur le site internet Europe 1 - Le JDD, Aurélien Barrau répond au chef de l'Etat après son discours sur la transition écologique. Pour l'astrophysicien grenoblois, il y a des avancées, mais aussi des "manques essentiels".

Par Yann Gonon

Aurélien Barrau a écouté attentivement hier, mardi 27 novembre 2018, le discours d'Emmanuel Macron sur la transition écologique. Dans la foulée, il publie une tribune sur le site internet Europe 1 - Le JDD. Pour le scientifique grenoblois, il y a des avancées dans le discours du chef de l'état mais aussi des "manques essentiels".

L'astrophysicien, originaire de Grenoble, est à l'origine de l'appel des 200 personnalités pour que l'on change nos habitudes de consommation si l'on veut "sauver la planète". Ces dernières semaines, ses vidéos ont été vues plusieurs millions de fois. D'où l'intérêt de l'entendre, en pleine crise des gilets jaunes et après les déclarations d'Emmanuel Macron sur la transition écologique.

Dans la tribune publiée sur le site Europe 1 - Le JDD, Aurélien Barreau se félicite d'abord de la prise de conscience du Chef de l'Etat sur la "gravité extrême de la situation écologique globale". Pour le scientifique : "Nous sommes en danger vital, tout à la fois coupables et victimes d’un saccage planétaire sans précédent".

Aurélien Barrau se dit aussi rassuré que le Président annonce "la nécessité d’une baisse de la consommation" et qu'il vise "une sortie lente du nucléaire" car "s’en extraire immédiatement serait catastrophique et imposerait de recourir à des énergies terriblement plus néfastes au niveau climatique".

Dans le même temps, l'astrophysicien note des "manques essentiels dans le discours du chef de l'Etat". Sur le plan social par exemple : "il n’est pas possible de penser une situation écologiquement pérenne sans une meilleure répartition des richesses".

Mais pour Aurélien Barrau, le risque "de l’évolution esquissée par le Président, c’est peut-être avant tout celui d’une nouvelle tentative de sauvetage d’un système intrinsèquement incompatible avec la vie".

Retrouvez l'intégralité de la tribune d'Aurélien Barrau publiée sur le site Europe 1 - Le JDD.


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Epidémie de la bronchiolite en AURA

Les + Lus