• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

C'est quoi ces détonations entendues à Grenoble vendredi après-midi ?

D'étranges détonations ont été entendues à Grenoble ce vendredi en fin d'après-midi. Photo d’illustration. / © JEAN-PIERRE CLATOT / AFP
D'étranges détonations ont été entendues à Grenoble ce vendredi en fin d'après-midi. Photo d’illustration. / © JEAN-PIERRE CLATOT / AFP

Une série de détonations entendue jusque dans le centre-ville de Grenoble a questionné de nombreux habitants ce vendredi.

Par M.D.

Pétards ? Coups de feu ? Travaux ? De nombreux Grenoblois ont été interpellés par une longue série de détonations entendue dans la capitale des Alpes en fin d'après-midi ce vendredi 26 septembre. Dans les faits, rien d'alarmant, simplement les supporters historiques du GF38, les Red Kaos, qui célèbrent leurs 25 ans.
 

Des fumigènes blancs et bleus, aux couleurs du club de football grenoblois, et quelques pétards ont été tirés aux abords du stade des Alpes où la situation est restée calme, sans débordement. Seule l'odeur un peu nauséabonde a pu incommoder les passants. Par ailleurs, la circulation n'a pas été perturbée.
 
Les Red Kaos, groupe de supporter historique du GF38, fêtaient leurs 25 ans ce vendredi. / © J.G. / France 3 Alpes
Les Red Kaos, groupe de supporter historique du GF38, fêtaient leurs 25 ans ce vendredi. / © J.G. / France 3 Alpes

Peu après 19 heures, les détonations ont cessé et l'ensemble des supporters est rentrée dans le stade où Grenoble affronte Caen ce vendredi soir.

 

Sur le même sujet

Jean-Claude Daurat, président de la communauté de commune Ambert - Livradois Forez

Les + Lus