• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Commémoration en Isère : Saint-Martin-le-Vinoux bombardé par les Alliés avant la Libération

Commémoration du 16 août 1944 à Saint-Martin-le-Vinoux, en Isère / © Damien Borrelly / France 3 Alpes
Commémoration du 16 août 1944 à Saint-Martin-le-Vinoux, en Isère / © Damien Borrelly / France 3 Alpes

Le 22 aout 2019, Grenoble commémorera le 75ème anniversaire de sa Libération. Mais personne n'oublie les dégâts collatéraux provoqués par les bombardements des forces alliées qui ont précédé la Libération. A Saint-Martin-le-Vinoux les bombes ont fait 27 morts et 25 blessés le 16 août 44.
 

Par AH


Chaque 16 août, Saint-Martin-le-Vinoux, en Isère, rend hommage aux victimes du dernier bombardement allié sur la commune à Pique Pierre. Des bombes qui firent 27 morts et 25 blessés.

Au moment de la Libération, l’aviation américaine a tué des centaines de civiles et la commune de Saint-Martin-le-Vinoux n’a pas été épargnée.

La gare de triage et le pont ferroviaire étaient visés pour couper la route de Grenoble aux Allemands mais il y a eu des victimes collatérales.

Odette avait alors 17 ans. Elle se souvient avoir perdu deux amies. Elle se rappelle aussi de cette « nuit noire » après les bombardements, provoquée par la poussière des maisons détruites.

Parmi ces maisons, celle des parents d’Alain. Heureusement pour eux, ils n’étaient pas à l’intérieur.

Elisabeth, Geneviève et Claude n’étaient pas encore nés. Mais ces bombardements alliés ont marqué leur famille. Ils ont perdu des proches et les survivants ont gardé des séquelles dûes au choc psychologique.
 

Le 26 mai 1944, les Alliés avaient déjà bombardé les alentours de Saint-Martin-le Vinoux.

Au total, la petite commune iséroise a perdu 64 habitants qui ne connurent jamais la Libération...

 

Sur le même sujet

Un Tour de France pour sensibiliser à la BPCO, une maladie respiratoire

Les + Lus