Crash d'un avion en Isère : le pilote était Frédéric Gilardot, ancien directeur académique de la Savoie et ex-entraineur olympique de bobsleigh

Publié le Mis à jour le
Écrit par O.B avec Pierre-André Delbecq et Philippe Espitallier

Samedi 21 mai 2022, un avion de tourisme s’écrasait dans le massif de Belledonne, faisant cinq morts. Parmi eux, le pilote, Frédéric Gilardot, était très connu dans la région. Il a notamment été directeur académique des services de l’Education nationale en Savoie et entraîneur de l’équipe de France de bobsleigh. Au lendemain du drame, le ministre de l'Education Nationale, Pap Ndiaye a réagi à sa disparition.

Le samedi 21 mai, un avion de tourisme s'écrasait en Isère, un peu avant 17h, dans la commune des Adrets, au lieu-dit Les Fournelles, alors que l’appareil venait de décoller de l'aérodrome du Versoud, près de Grenoble.

Les cinq personnes à bord de l'appareil, 3 adultes et 2 enfants ont perdu la vie : parmi les victimes, le pilote, Frédéric Gilardot.

Après un début de carrière dans les Alpes du Nord, il était l'actuel directeur académique des services de l’Education nationale des Alpes de Haute-Provence.

Pap Ndiaye, le ministre de l'éducation nationale lui rend hommage ce dimanche dans un communiqué :

Le ministre rend hommage à l’engagement dont a fait preuve M. Gilardot tout au long d’une carrière marquée par de grandes qualités d’écoute, de dialogue et de clarté.

Pap Ndiaye, ministre de l’Éducation nationale et de la Jeunesse.

Education nationale, bobsleigh : un parcours riche dans les Alpes du Nord

Avant de poser ses valises dans les Alpes-de-Haute-Provence, Frédéric Gilardot avait travaillé dans les Alpes du Nord. Les équipes de France 3 Alpes l’avaient rencontré à plusieurs reprises.

D’abord en 2004, lorsqu’il était le proviseur de la cité scolaire Les Eaux Claires, à Grenoble, en Isère. Souriant, il avait accueilli le personnel de l’établissement, ainsi que les élèves et les professeurs à l’occasion de la rentrée des classes. "Je crois que quelques que soient les personnes qui dirigent, il faut qu’elles le fassent de façon naturelle", affirmait alors le proviseur avant d'ajouter : "c’est vrai que j’ai le mode de l’humour mais cela n’exclut pas une certaine rigueur, une certaine fermeté".

Lors de ce reportage, Frédéric Gilardot avait dévoilé une autre facette de sa carrière : sportive cette fois-ci. D’abord judoka de haut-niveau puis entraîneur de l’équipe de France de bobsleigh aux Jeux Olympiques d’Albertville, en 1992 : "les valeurs que l’on retrouve dans le sport, je les applique dans ma vie quotidienne et professionnelle".

Retrouvez le reportage complet réalisé par Pauline Alleau et Jean-Pierre Vincendet, le 1er septembre 2004 à la cité scolaire Les Eaux Claires (Grenoble, Isère) :

durée de la vidéo : 02min 20
Reportage du 1er septembre 2004 : Rentrée des classes pour Frédéric Gilardot, proviseur de la cité scolaire des Eaux Claires à Grenoble en Isère. ©P. Alleau, JP Vincendet, A. Laugier / FTV

Dans un entretien accordé au journal La Provence en 2019, Frédéric Gilardot avait confié avoir été également membre de l’équipe de France de bobsleigh de 1982 à 1986.

En 2012, France 3 Alpes l'avait à nouveau rencontré, cette fois-ci, en tant que directeur académique des services de l’Education nationale en Savoie, à l’occasion de la rentrée scolaire dans les écoles primaires savoyardes.