Débrayage à l'usine Caterpillar de Grenoble, en Isère

© Nathalie Rapuc / France 3 Alpes
© Nathalie Rapuc / France 3 Alpes

Le syndicat CGT a appelé les salariés de Caterpillar à Grenoble à la grève ce mardi 7 février 2017. Ils ont manifesté devant le portail de l'usine alors qu'un dirigeant américain du groupe était en visite dans la capitale des Alpes.

Par Anne Hédiard

La grogne porte sur les salaires. 

Alors que les négociations salariales dans l'entreprise de construction d'engins de chantier, arrivent à leur terme, les salariés veulent mettre la pression. Ils n'auraient pas obtenu de revalorisation suffisante selon la CGT.

Le syndicat estime que les "efforts accomplis tout au long de l'année" ne sont pas récompensés à leur juste valeur. 

"On nous demande de la flexibilité, de la polyvalence, les conditions de travail sont dégradées" se désole Alexis Savignac, Technicien spécialisé en mécanique outillage.

L’inquiétude est grande également concernant l’avenir des sites isérois.

Spécialisés dans le montage des tracteurs et chargeuses, les sites de Grenoble et Echirolles ont fondu, passant de 3000 à 1500 salariés en huit ans.

La probable fermeture du site belge de Gosselies, qui emploie près de 2000 personnes, inquiète aussi les salariés. Leur récente rencontre avec leur direction générale à Genève ne les a pas rassurés.

Reportage de Damien Borrelly, Nathalie Rapuc et Thao Huynh
Manifestation Caterpillar Grenoble
Intervenants : Alexis Savignac Technicien spécialisé en mécanique outillage ; Patrick Cohen Délégué syndical CGT Caterpillar

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus