• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Gilets Jaunes : revivre la journée du 17 novembre à Grenoble contre l'augmentation du carburant

La circulation sur la rocade est à l'arrêt / © Yann Gonon
La circulation sur la rocade est à l'arrêt / © Yann Gonon

Ce samedi 17 novembre 2018, les gilets jaunes ont bloqué les principaux accès de Grenoble pour protester contre l'augmentation du prix du carburant. Manifestations, bouchons, quelles conséquences pour la ville ? Revivez cette journée de mobilisation.

Par Yann Gonon

Ce samedi 17 novembre 2018, plusieurs centaines d'actions ont été organisées dans le tout le pays pour protester contre l'augmentation du prix du carburant. A Grenoble, les gilets jaunes se sont rassemblés aux 4 coins de l'agglomération pour converger vers le rond-point du Rondeau, l'un des principaux accès à la ville. 



18h15 : les CRS partent du rond-point rondeau 

Après avoir dispersé les gilets jaunes, les CRS déployés au rond-point rondeau quittent les lieux. La circulation est entièrement rétablie. 
 
 
Le calme après la vague jaune de la journée / © Yann Gonon
Le calme après la vague jaune de la journée / © Yann Gonon

Certains gilets jaunes ont pris le temps d'échanger avec les CRS ce soir, au rond-point rondeau. 
 
Un gilet jaune échange avec des CRS / © Yann Gonon
Un gilet jaune échange avec des CRS / © Yann Gonon



18h05 : une partie des manifestants part à la préfecture 

L'intervention des CRS a provoqué de très grosses tensions sur place, une partie des gilets jaunes s'est mise en route pour la préfecture. 
 
Le rond-point rondeau, centre névralgique de la contestation grenobloise, se disperse finalement / © Yann Gonon
Le rond-point rondeau, centre névralgique de la contestation grenobloise, se disperse finalement / © Yann Gonon


18h : les CRS ont chargé les gilets jaunes qui ne voulaient pas quitter le rond-point du rondeau.

Le préfet avait prévenu les gilets jaunes. Une personne a chuté au cours de l'intervention. 
 


17h55 : le préfet ordonne le départ des gilets jaunes sous peine d'évacuation 
 
Le préfet demande le départ immédiat des gilets jaunes / © Yann Gonon
Le préfet demande le départ immédiat des gilets jaunes / © Yann Gonon



17h48 : la situation est tendue au Rondeau, les CRS se positionnent
 



17h30 : le mouvement reprend des couleurs alors que la préfecture avait demandé l'arrêt des blocages "à la tombée de la nuit" 

Les manifestants de la zone de Comboire ont rejoint les gilets jaunes du Rondeau ce soir. 
 
Les irréductibles restent sur place / © Yann Gonon
Les irréductibles restent sur place / © Yann Gonon
 


17h : la nuit tombe, les irréductibles s'accrochent 

A Grenoble, la nuit est en train de tomber. Les gilets jaunes poursuivent leurs barrages filtrants, mais beaucoup partent. Quelques irréductibles sont toujours sur place.
 
Les irréductibles s'accrochent / © Yann Gonon
Les irréductibles s'accrochent / © Yann Gonon
 

La fatigue se fait sentir (...) on verra pour samedi prochain

Isabelle rentre chez elle après une journée de mobilisation. 
 



16h43 : les blocages continuent au Rondeau, la mobilisation est fragile 

La mobilisation a beaucoup baissé au rond-point du rondeau. Quelques gilet jaune continuent à filtrer la circulation : certains souhaitent interrompre le mouvement pour ce soir, d’autres veulent poursuivre et passer la nuit sur place.

 
Les blocages continuent / © Yann Gonon
Les blocages continuent / © Yann Gonon



16h00 : les coordinateurs tentent de remobiliser et ne compte pas se disperser avant la tombée de la nuit 

Après une légère baisse de régime, les coordinateurs tentent de remotiver les troupes. Les gilets jaunes, désorganisés, ont fini par voter en Assemblée générale. Ils veulent rester au rond-point du Rondeau, après avoir évoqué un temps la zone de Comboire. "Il faut qu''on se tienne prêts pour la suite", réagit l'un des porte-paroles. Une parole en réponse à l'appel du préfet. Un peu plus tôt cette après-midi, ce dernier a demandé aux manifestants de cesser leurs opérations d'ici la tombée de la nuit. 
 
 


15h25 : tensions entre gilets jaunes et automobilistes 

Cette après-midi, le ton monte entre les automobilistes et les gilets jaunes. Après les incidents et les ralentissements de ce matin, certains grenoblois sont las du mouvement du 17 novembre. Ici, au rond point du Rondeau, centre névralgique de la mobilisation à Grenoble : 
 


14h30 : la mobilisation faiblit 

Sur la rocade de Grenoble, les gilets jaunes sont moins nombreux. Une quinzaine d'entre eux seulement organise le blocage. Les voitures parviennent à passer au compte-gouttes.  
 
La pause de midi et les incidents matinaux ont eu raison d'une partie des gilets jaunes / © Yann Gonon
La pause de midi et les incidents matinaux ont eu raison d'une partie des gilets jaunes / © Yann Gonon
 


14 h : le magasin Leclerc à Comboire ferme ses portes 

L'hypermarché de Comboire a tout simplement abandonné la partie, à 14h. Situation exceptionnelle pour un samedi, journée cruciale pour les ventes. Les blocages routiers ont empêché les clients de parvenir jusqu'au magasin. Résultat : Leclerc tire le rideau jusqu'à lundi. 
Pour rappel, la fermeture des grandes surfaces était, pour certains groupes de contestataires, un objectif. D'autres magasins avaient également annoncé, en amont de cette journée de mobilisation, leur fermeture "par solidarité"

12h38 : les gilets jaunes laissent passer quelques voitures et des bus. 
 
Certains transports en commun ont pu continuer leur chemin / © Yann Gonon
Certains transports en commun ont pu continuer leur chemin / © Yann Gonon


12h30 : la rocade de Grenoble bloquée 

Les blocages aux entrées de Grenoble ont permis l'arrêt total de la circulation sur la rocade. Les gilets constatent l'ampleur du mouvement sur le pont. 
 
Une vue depuis le pont / © Yann Gonon
Une vue depuis le pont / © Yann Gonon

 
Les spectateurs constatent les blocages / © Yann Gonon
Les spectateurs constatent les blocages / © Yann Gonon


12h : une minute de silence pour Pont-de-Beauvoisin 

Le groupe observe une minute pour la gilet jaune décédée ce samedi 17 novembre en Savoie. Un moment de recueillement accompagné de la Marseillaise. 
 

 

11h30 : Le point à Grenoble 

En cette fin de matinée, la mobilisation grossit à Grenoble. Certains manifestants se sont joints au groupe avec des fumigènes, sur le toit de leur voiture pour haranguer la foule. Aux fumées s'est mêlé un concert de klaxons ininterrompue. Des gilets jaunes soutenus par les automobilistes de la rocade qui les encouragent, également au son de leurs avertisseurs. 
 


11h00 : alors que Grenoble continue sa mobilisation, le ministre de l'Intérieur réagit 

Christophe Castaner a échangé avec le préfet de Savoie concernant le décès d'une manifestante à Pont-de-Beauvoisin. Le ministre de l'Intérieur a tenu une visio conférence avec l'ensemble des préfets de France pour faire un point sur la situation en cette fin de matinée de mobilisation. "Rien ne vaut une vie", a-t-il déclaré. Le préfet de l'Isère tente de gérer les éventuels débordements dans le département : "Plus que jamais, le droit de manifester doit être concilié avec le respect de l’ordre public. Aussi, le Préfet de l’Isère appelle à la vigilance et au sens des responsabilités de chacun."


10h40 : Les gilets jaunes convergent vers le rond-point du Rondeau 

L'ensemble des défilés de ce samedi 17 novembre à Grenoble ont convergé vers le rond-point du Rondeau. Ce positionnement stratégique leur permet de bloquer l'entrée de la ville. Le groupe grenoblois, au départ composé de 60 personnes, grossit d'heure en heure et devient bruyant, au son des klaxons. 

 


10h30 : La mobilisation continue à Grenoble

Les manifestants grenoblois continuent la mobilisation au rond point du Rondeau, à l'entrée de Grenoble. Ils ont appris le décès d'une gilet jaune à Pont-de-Beauvoisin en Savoie. 
 

 
 

Je compatis mais faut pas oublier qu'il y a des gens qui travaillent 




9h30 : on fait le point 
  • Le mouvement continue au centre-ville de Grenoble, 200 manifestants, le carrefour Jaurès-Foch-Vallier est bloqué, les tramways circulent au ralenti
  • Péage de Crolles occupé 
  • Perturbations sur l'A7, au niveau de Chanas 
  • Route bloquée à Saint-Just-de-Claix 
  • A48 bloquée au niveau de Voreppe en direction de Saint-Egreve

Une partie des gilets jaunes marchent sur les lignes de tram pour ralentir la circulation. 
 
Certains gilets jaunes occupent les lignes de tram / © Yann Gonon
Certains gilets jaunes occupent les lignes de tram / © Yann Gonon


9h25 : Les manifestants bloquent quelques instants la circulation à l’intersection du cours de la Libération et du boulevard  Maréchal Foch
 
Malgré les consignes de la préfecture, des opérations de blocages sont en cours / © Yann Gonon
Malgré les consignes de la préfecture, des opérations de blocages sont en cours / © Yann Gonon



9h10 : Le défilé du centre-ville arrive au marché de l’estacade
 
Ils sont 150 en centre-ville à Grenoble / © Yann Gonon
Ils sont 150 en centre-ville à Grenoble / © Yann Gonon
 

Ca se passe très bien pour le moment 


Jean-Loup, étudiant, l'un des coordinateurs de la marche : 
 


9h05 : Le mouvement grossit en centre-ville

150 à 200 personnes défilent maintenant cours Jean-Jaurès à Grenoble. 
 

 
Les gilets jaunes sont maintenant 150 / © Yann Gonon
Les gilets jaunes sont maintenant 150 / © Yann Gonon

9h00 : Quelques motards en gilet jaune sur la rocade de Grenoble 
 
Le trafic est pour l'instant fluide / © Yann Gonon
Le trafic est pour l'instant fluide / © Yann Gonon


9h00 : notre journaliste Yann Gonon vous fait vivre en direct le mouvement en centre-ville de Grenoble
 


"Liberté de circulation" pour tous martèle la préfecture 

Le préfet demande aux gilets jaunes de n'effectuer "aucun blocage" et recommande aux automobilistes "d'adapter leurs déplacements dans les zones concernées". A savoir : 
  • L'opération escargot à Vizille en direction de Grenoble 
  • L'opération escargot à Crolles 
  • Un barrage filtrant à Voreppe dans le sens Lyon-Grenoble 
  • Le rassemblement cour Jean Jaurès en centre-ville
  • Les ronds points sur la zone de Comboire 



8h50 : les gilets jaunes décident de bloquer les tramways à Alsace-Lorraine
 

8h45 : le groupe de la porte de France converge vers le centre-ville

Un petit groupe (moins de 100 personnes) défile dans le centre-ville et entonne la Marseillaise. L'ambiance est bon enfant pour le moment. Les forces de l'ordre sont déployées sur place. 

Direction le centre-ville / © Y Gonon
Direction le centre-ville / © Y Gonon
Une ambiance bon enfant accompagne ce début de matinée / © Yann Gonon
Une ambiance bon enfant accompagne ce début de matinée / © Yann Gonon



8h25 : départ de porte de France vers Jean Jaurès 

Une soixantaine de personnes marchent vers Jean Jaurès. 
 

 
Ils sont une soixantaine à s'élancer vers Jean Jaurès / © Yann Gonon
Ils sont une soixantaine à s'élancer vers Jean Jaurès / © Yann Gonon


8h10 : Ils nous expliquent pourquoi ils portent un gilet jaune aujourd'hui

Il n'y a pas que le prix de l'essence (...) le pouvoir d'achat des Français diminue

 Tony, retraité : 

Chantal : 



 ​​8h00 : Les gilets jaunes arrivent Porte de France 
 
Les forces de l'ordre sont aussi présentes pour encadrer la manifestation / © Y Gonon
Les forces de l'ordre sont aussi présentes pour encadrer la manifestation / © Y Gonon


8h00 : à Crolles, le péage est bloqué dès ce matin 

 

Des gilets jaunes très matinaux / © Aurélie Massait
Des gilets jaunes très matinaux / © Aurélie Massait
Les pancartes de la colère / © Aurélie Massait
Les pancartes de la colère / © Aurélie Massait



8h00 : Les premiers gilets jaunes arrivent au Carrefour de Meylan 

Le groupe prévoit ensuite une opération escargot. 
 

Les premiers gilets jaunes de Meylan sont arrivés un peu avant 8h ce matin / © J Guéant
Les premiers gilets jaunes de Meylan sont arrivés un peu avant 8h ce matin / © J Guéant


 


Les points de rassemblements grenoblois 


Voici les 4 points de rendez-vous que se sont donnés les gilets jaunes sur l'agglomération de Grenoble : 

- sur le parking Carrefour de Meylan : le défilé devrait emprunter la rocade sud (N87) en direction du carrefour du Rondeau.

- sur le parking Carrefour de Saint-Egrève : les manifestants emprunteront l'480, direction le sud de l'agglomération jusqu'au Rondeau.

- à la Porte de France, à l'entrée de Grenoble : le défilé empruntera le Cours Jean-Jaurès, là encore jusqu'au Rondeau.

- à Comboire. Les manifestants entendent bloquer la zone commerciale.

 

 

Retour sur... les origines du 17 novembre 


Né sur les réseaux sociaux, le mouvement est compliqué à cerner pour les autorités qui craignent des débordements. La préfecture de l'Isère met en garde les gilets jaunes. Elle rappelle que, si le droit à manifester est reconnu pour tous, aucun blocage ne peut être accepté.

Même tonalité du côté du gouvernement qui assure qu'il garantira la liberté des "gilets jaunes" de manifester ce samedi un peu partout en France mais "bloquer un pays" n'est "évidemment pas acceptable", a de nouveau prévenu vendredi Édouard Philippe à la veille du mouvement. "Nous serons donc très attentifs, très concentrés, très vigilants pour faire en
sorte que la liberté de manifester soit respectée, mais que la liberté de circulation soit garantie
", a affirmé le Premier ministre lors d'un déplacement dans l'Essonne consacré aux mesures d'accompagnement prises par le gouvernement.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Lionel Beffre, Préfet de l'Isère.

Les + Lus