Expulsion d'un camp de Roms à Fontaine en Isère : la justice rendra sa décision le 6 février

Près du Géant Casino de Fontaine, il accueille depuis 3 ans une cinquantaine de Roms. Ce mercredi 9 janvier 2019, l'avenir du camp Courtade se jouait au Palais de justice de Grenoble. Ce bidonville fait l'objet d'une procédure d'expulsion en référé initiée par la Métropole.
© Vincent Habran
Ils ont déployé leurs banderoles dès ce matin.

A Grenoble, des famille Roms soutenues par un collectif ont investi ce mercredi les couloirs du palais de justice pour défendre le camp Courtade.

Occupé depuis 3 ans par une cinquantaine de personnes, ce bidonville situé près de Grenoble fait l'objet d'une procédure d'expulsion en référé à l'initiative de la métropole de Grenoble à qui appartient ce terrain.

Celle-ci invoque des troubles à l'ordre public et des problèmes de délinquance.

Des accusations que réfute l'avocat des familles concernées pour qui il ne s'agit que de "on-dit, de rumeurs et de préjugés".

Le juge rendra sa décision le 6 février.

Voir le reportage de Vincent Habran, Franck Ceroni et Philippe Caillat
 
durée de la vidéo: 01 min 35
Intervenants :


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société roms