Expulsion d'un camp de Roms à Fontaine en Isère : la justice rendra sa décision le 6 février

© Vincent Habran
© Vincent Habran

Près du Géant Casino de Fontaine, il accueille depuis 3 ans une cinquantaine de Roms. Ce mercredi 9 janvier 2019, l'avenir du camp Courtade se jouait au Palais de justice de Grenoble. Ce bidonville fait l'objet d'une procédure d'expulsion en référé initiée par la Métropole.

Par Aurélie Massait

Ils ont déployé leurs banderoles dès ce matin.

A Grenoble, des famille Roms soutenues par un collectif ont investi ce mercredi les couloirs du palais de justice pour défendre le camp Courtade.

Occupé depuis 3 ans par une cinquantaine de personnes, ce bidonville situé près de Grenoble fait l'objet d'une procédure d'expulsion en référé à l'initiative de la métropole de Grenoble à qui appartient ce terrain.

Celle-ci invoque des troubles à l'ordre public et des problèmes de délinquance.

Des accusations que réfute l'avocat des familles concernées pour qui il ne s'agit que de "on-dit, de rumeurs et de préjugés".

Le juge rendra sa décision le 6 février.

Voir le reportage de Vincent Habran, Franck Ceroni et Philippe Caillat
 
Intervenants :
Emmanuelle, association "La Patate Chaude" ; Alban Costa, Avocat des familles du camp Courtade


 

Sur le même sujet

Les + Lus