• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Fermeture de la grande mosquée de la Villeneuve à Grenoble : “nous n'avons pas pu avertir tous les fidèles”

Après l'annonce de la fermeture de la mosquée Al Kawthar à la Villeneuve, nous avons pu joindre AMD, l'association gestionnaire. Elle précise que l'Imam dont les propos inciterait à la charia a été révoqué. Elle s'inquiète par ailleurs de la répartition des fidèles après la fermeture jeudi. 

Par TD

D'après le porte-parole de l'AMD, l'Association des Musulmans Dauphinois qui gère la Mosquée Al Kawthar, la surprise a été de taille. Personne ne s'attendait à une telle décision. Et pas des moindres. L'arrêté préfectoral de fermeture prend effet demain jeudi 7 février, 11h40 dernier délai. 

Les faits reprochés à la mosquée sont d'importance. A travers les propos de son Imam, elle est accusée d'inciter à la violence et à la haine, et de légitimer le djihad. 

Joint au téléphone, le porte-parole d'AMD, qui a souhaité garder l'anonymat, précise toutefois n'avoir jamais eu vent d'un tel discours. L'Imam prêchait dans cette mosquée depuis une dizaine d'années, sans jamais avoir posé problème selon lui. 

Il a tout de même été révoqué tout de suite après la décision préfectorale, "une façon de montrer notre bonne foi", explique le porte-parole. L'association va déposer un recours d'ici demain, mais dans l'attente d'une décision de justice, ses membres devront faire leurs cartons dès le matin. 

La dernière prière devrait être celle de 6h30. De nombreux fidèles sont attendus demain à 13 heures et plus encore pour la grande prière du vendredi. 

C'est justement la gestion et la répartition des fidèles qui inquiètent les membres de l'association. Près de 200 personnes fréquentent chaque jour la mosquée Al Kawthar, la plus grande du quartier de la Villeneuve. "Nous avons posté des messages sur les réseaux sociaux", explique le porte-parole d'AMD, "mais nous n'avons pas pu avertir tout le monde et certains vont venir de très loin". 

Un rendez-vous est prévu demain avec les services de la Préfecture pour aborder ce problème pratique. 

Les fidèles pourraient être répartis dans les mosquées autour, celle du "50" (anciennement de l'Arlequin), celle de Teisseire, celle des Balladins et celle d'Echirolles. 

La mosquée Al Kawthar a été créée dans les années 90, c'est un lieu de culte historique à Grenoble. 

L'arrêté préfectoral est tombé le 5 février 

Dans un communiqué, la Préfecture de l'Isère justifie l'arrêté préfectoral pris le 5 février pour notifier la fermeture du lieu de culte. 

"Les éléments recueillis par les services spécialisés ont permis d'établir que les propos tenus et les idées et théories diffusées au sein de ce lieu de culte incitent à la violence, à la haine et à la discrimination (contre les fidèles des autres cultes)".

Et d'ajouter : "à travers plusieurs de ses prêches, l'Imam légitime le djihad armé (...) légitimant la charia et la discrimination envers les femmes". 

Toujours d'après le communiqué, "les représentants de l'association gestionnaire du lieu de culte n'ont pas contesté la teneur des propos tenus en son sein". 



 

A lire aussi

Sur le même sujet

Lyon : les VTC en colère mènent une opération escargot

Les + Lus

Les + Partagés