Grenoble Alpes Métropole déploie le tri des déchets alimentaires à Eybens, Poisat, Gières et Seyssins

Après Échirolles en mars 2019 puis certains secteurs de Grenoble, la mise en place du tri des déchets alimentaires se poursuit dans l'agglomération. Ces déchets sont acheminés à Murianette (Isère) pour être transformés en compost utilisé pour enrichir des surfaces agricoles du Grésivaudan.  
 

Photos d'illustration
Photos d'illustration © Alain DELPEY / Maxxppp
Après l'avoir expérimenté au sein de 3500 foyers, Grenoble Alpes Métropole poursuit le déploiement de la collecte des déchets alimentaires qui a démarré au printemps 2019 dans l'agglomération.

D'ici à fin novembre, ce tri sera proposé sur les communes d'Eybens, Poisat, Gières et Seyssins. Une étape importante puisque ces résidus (épluchures, restes de repas, marc de café, pain rassis, produits périmés …) représentent un tiers du poids de nos ordures ménagères (poubelle grise).
 

Comment va fonctionner ce tri ?


Dans un premier temps, une campagne de promotion rappelant que composter ses déchets chez soi reste le meilleur moyen de les valoriser permettra de sensibiliser les habitants des zones pavillonnaires.
Pour équiper un maximum de personnes, la Métropole met gratuitement à disposition des composteurs individuels, lombri-composteurs ou même composteurs partagés en pied d’immeuble. (voir lametro.fr)
 
Sur les zones présentant une majorité d’habitat collectif, la Métropole propose une nouvelle collecte en porte à porte pour détourner les déchets alimentaires des poubelles grises.
Des agents mandatés par la Métropole vont frapper à la porte de tous les foyers concernés entre le 12 et le 22 novembre.
Ils remettront à chacun un bio-seau, des sacs compostables et toutes les consignes de tri puis disposeront un bac marron dans le local à ordures, à côté des bacs gris et vert qui restent en place.
Ce bac marron sera collecté une fois par semaine. Par la suite, de nouveaux sacs compostables seront gratuitement disponibles auprès des commerçants locaux.
 

Un transformation en engrais naturel utilisé par des agriculteurs du Grésivaudan

 
Les déchets alimentaires ainsi collectés seront acheminés au centre de compostage de Murianette pour être transformés en compost utilisé comme fertilisant naturel pour enrichir les surfaces agricoles de la vallée du Grésivaudan.
Bientôt, un centre de méthanisation, permettra également de produire à partir de ces déchets un bio-gaz qui servira de carburant pour les véhicules métropolitains.

Le plan de déploiement de la Métropole grenobloise prévoit de convertir tous les 6 mois 50 000 habitants au tri des déchets alimentaires pour que l’ensemble de la Métropole soit concerné à l’horizon 2021.

La première phase en mars 2019 concernait Echirolles et Grenoble Secteur 4 :  Alliés-Alpins - Beauvert - Reyniès - Capuche Grands-Boulevards et Exposition-Bajatière.
Elle s’est poursuivie avec le Secteur 1 : quartiers Berriat - Saint-Bruno - Europole - Centre-Gare Bastille - Eaux-Claires Nord et  Jean Macé

L’objectif de Grenoble Alpes Méropole est de diviser par deux le poids de ses ordures ménagères d’ici 2030.


 

 
 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
déchets ménagers environnement société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter