Cet article date de plus de 3 ans

A Grenoble, l'association Roms Action risque de fermer faute de subventions

Roms Action accompagne les familles Roms de l'agglo grenobloise depuis 14 ans. Santé, scolarisation, apprentissage du français, insertion économique, l'association a travaillé tous azimuts pour aider ces européens à s'intégrer. Mais elle va devoir tout arrêter, faute de subventions.
© Roms Action
L'association Roms Action accompagne depuis 14 ans les familles Roms de l'agglomération vivant en squats et bidonvilles. C'est-à-dire une quinzaine de lieux dans l'agglo, environ 400 personnes dont un tiers d'enfants.

L'association redoute d'ici la fin de l'année la cessation de paiement, du fait de la baisse des subventions publiques (moins 60 000 euros sur un budget total de 180 000 euros en 2017).

Toutes les collectivités sont à l'origine de cette baisse, principalement le Département de l'Isère qui a réduit sa subvention de 75 000 à 25 000 euros en deux ans. En 2016, la Région s'est complètement retirée. 

La fermeture de Roms Action se traduira par le licenciement du personnel "tranversal", 6 postes au total, dont celui de directrice et de secrétaire. C'est-à-dire les personnes qui assurent le suivi, la coordination de toutes les missions.

Roms Action accompagne en effet les familles vers l'autonomie pour leur insertion. A travers de nombreuses actions de médiation, santé, parentalité, scolarisation, insertion économique, amélioration du logement, apprentissage du français, accompagnement pour les démarches administratives et pour l'emploi. Toutes ses missions sont remises en cause.

Si Roms Action ferme...


Pourraient survivre à l'association : un temps plein de médiation sanitaire financé par l'ARS, un mi-temps d'action parentalité-scolarisation (Direction de la Cohésion Sociale), et un 80% de travailleur social pour l'accompagnement à l'hébergement (Département et Métro). 

Roms Actions déplore  : "après les nombreuses évacuations des lieux de vie qui rompent les scolarités des enfants et compliquent les recherches de travail des adultes, les Roms se trouvent une nouvelle fois abandonnés".

"Administrateurs, salariés, bénévoles et usagers de Roms Action déplorent vigoureusement cette situation et interpellent l'opinion publique et les élus afin qu'une solution pérenne soit trouvée pour que ces missions essentielles d'accompagnement des Roms vers l'intégration puissent se poursuivre".

En 2016, sur les 120 familles Roms survivant dans des conditions insalubres autour de Grenoble, l'association a aidé une vingtaine d'entre elles à accéder à l'emploi et au logement "classique", hors accueil d'urgence. 


Le reportage de Nathalie Rapuc et Yves-Marie Glo
durée de la vidéo: 02 min 11
Roms Action menacé de fermeture ©France 3 Alpes

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
roms société solidarité politique