Grenoble : avec de nouvelles grilles tarifaires, les prix du stationnement vont bientôt augmenter

Publié le Mis à jour le
Écrit par Antoine Belhassen
Les nouvelles grilles tarifaires du stationnement à Grenoble seront débattues au Conseil municipal lundi 8 novembre.
Les nouvelles grilles tarifaires du stationnement à Grenoble seront débattues au Conseil municipal lundi 8 novembre. © Christophe Agostinis/MaxPPP

La Ville de Grenoble a fait savoir, mercredi 3 novembre, que le prix du stationnement sur la voie publique pourrait augmenter dans les prochains mois. Les tarifs préférentiels pour les résidents et les ayants droit professionnels restent, eux, inchangés.

Une hausse du prix du stationnement pour tenter de désengorger le centre-ville de ses voitures. La Ville de Grenoble a fait savoir, dans un communiqué de presse, qu'elle allait discuter d'une nouvelle politique de stationnement lors du Conseil municipal de ce lundi 8 novembre.

Dans les faits, les grilles tarifaires devraient être modifiées et les prix revus à la hausse. La mesure pourrait être effective à partir de mars 2022.

Une hausse des tarifs par palier

"En centre-ville, l’accès aux commerces et aux activités urbaines est facilité par la rotation des véhicules. En parallèle, la Ville de Grenoble favorise les autres modes de déplacement lorsque cela est possible", explique le document de la municipalité.

Les tarifs préférentiels pour les résidents et les ayants droit professionnels restent inchangés, précise la mairie. En tout, 11 214 places sont soumises à des réajustements variables selon les zones.

En zone verte :

Le premier palier est abaissé et passe, ainsi, de 20 minutes à 15 minutes de stationnement contre 0,50€. Les tarifs de chaque palier sont légèrement revus à la hausse.

La gratuité est maintenue entre 12 heures et 14 heures.

En zone orange et violette :

Dans ces zones, plus proches du centre-ville et des quartiers à forte fréquentation, les prix augmentent également. Même procédé, le premier palier est abaissé de 5 minutes. Il passe de 15 minutes à 10 minutes en échange de 50 centimes.

Ici aussi, les tarifs évoluent à chaque palier. Il faudra, par exemple, compter 3 euros pour une heure de stationnement et 5 euros pour deux heures.

Le demi-tarif est maintenu entre 12 heures et 14 heures.

D'autres solutions

Pour éviter de payer plus cher aux horodateurs, la Ville de Grenoble met en avant des solutions déjà existantes : les parkings relais, en entrée d'agglomération, et les parkings couverts rassemblent plus de 10 000 places.

"La volonté est d'inciter la population à utiliser les transports en commun ou le vélo pour permettre de regagner de l'espace en ville", explique Gilles Namur, adjoint au maire en charge des espaces publics et de la mobilité. Ces espaces permettraient notamment d'étendre des terrasses ou de développer la végétalisation de la voie publique.

"Certaines critiques affirment que Grenoble fait partie des cinq villes de France où le stationnement est le plus cher, mais ce n'est pas vrai. Certaines plages horaires sont gratuites et le tarif résident reste un des moins chers de France", insiste l'adjoint au maire : "Nous avons décidé de ce réajustement par rapport à l'inflation, pour permettre une meilleure rotation du stationnement dans le centre-ville et inciter la population à emprunter d'autres modes de déplacement.".

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.