Grenoble choisit la "co-construction" pour le futur quartier de l’Esplanade

Publié le Mis à jour le
Écrit par B.C

De la concertation. Voilà ce qu’a choisi la majorité écologiste pour l’Esplanade. Les habitants de Grenoble peuvent donner leur avis, depuis dimanche et tous les mercredis après-midi, sur l’avenir de leur quartier.

Grenoble Esplanade. L’arlésienne de la capitale des Alpes. Porte d’entrée de la ville, le quartier et son projet d’aménagement urbain sur la grande esplanade était l’un des arguments de campagne pendant les municipales de 2014.

L’ancienne municipalité avait dû faire face aux mécontentements d’une bonne partie des habitants qui voyaient ce projet d’envergure trop ambitieux, trop couteux. Au point que la municipalité actuelle avait dû revoir à la baisse ces prétentions.

Le projet initial d’une grande tour a été supprimé par la majorité écologiste qui prévoit également de construire 600 logements plutôt que le nombre de 1200 avancés précédemment. Deux points sont toutefois déjà actés : la grande esplanade, là où a coutume de s’installer la fête foraine, sera conservée. 230 logements seront construits sur l’île Peugeot ainsi qu’une passerelle sur l’Isère permettant de relier le quartier Jean Macé.

Un projet final début 2017

La ville, désireuse d’apporter une "réflexion globale" a invité tous les habitants de la Métropole, les mercredi après-midi, à donner leur avis sur ce projet de "co-construction". Chacun pourra faire des propositions qui seront analysés par des experts, architectes, sociologues ou paysagistes.  "La co-construction, c’est le fait d’associer les habitants très en amont, avant que les décisions stratégiques soient prises", explique Vincent Fristot, adjoint à l’urbanisme. Le projet final doit être présenté début 2017.

Reportage de Jean-Christophe Pain, Nathalie Rapuc-Mulac et Éric Achard
durée de la vidéo: 01 min 46
Une coconstruction pour la "Grenoble Esplanade"