Grenoble : des décrocheurs scolaires retrouvent "un rapport à l'école", depuis 22 ans avec le CLEPT

Publié le
Écrit par A.B avec Jean-Christophe Pain

Le CLEPT (collège lycée élitaire pour tous) de Grenoble a fêté ses 22 ans d'existance, ce samedi 26 mars. Lumière sur un établissement public méconnu et dont l'avenir est incertain.

"Avant, j'avais un rapport à l'école épouvantable. Je ne pouvais plus y mettre les pieds. Je me disais que l'école, ce serait jamais pour moi. Après mon passage au CLEPT, je me suis dit que si ma vie n'avait pas été aussi compliquée, j'aurais pu aller bien plus loin dans mes études", témoigne désormais Clément.

Après ses 15 ans, ce jeune homme désormais comédien est passé par le CLEPT (collège lycée élitaire pour tous) de Grenoble. L'établissement public, qui a fêté ses 22 ans ce samedi 26 mars, aide des décrocheurs scolaires à "reprendre en main leur histoire scolaire interrompue plus tôt".

Des doutes sur son avenir

Ateliers cultures, groupes de parole... Les cours se basent sur des techniques d'apprentissage différentes et concernent, chaque année, une centaine de jeunes déscolarisés pendant plus de six mois.

durée de la vidéo : 02min 22
Le CLEPT de Grenoble a fêté ses 22 ans d'existence ©FTV

Mais l'avenir du CLEPT de Grenoble est incertain. En 2023, l'établissement devra quitter son quartier populaire de la Villeneuve pour rejoindre le futur grand lycée Mounier. Les enseignants redoutent de perdre des postes, leur statut dérogatoire et leur autonomie.

"Des collègues sont partis, notamment à la retraite, depuis quatre ans. Mais tous les professeurs qui sont arrivés depuis n'ont pas obtenu de poste définitif. On ne sait pas pourquoi. Nous n'avons jamais eu de réponse claire de la part de l'institution", regrette Marianne Pfeiffer, enseignante au CLEPT.

L'équipe du CLEPT veut obtenir des éléments de réponse avant la réouverture du lycée Mounier, prévue à l'automne 2023.