Grenoble : plusieurs supermarchés manquent de beurre, les clients font des stocks

© Flickr.
© Flickr.

La crise du beurre commence à se faire sentir dans les supermarchés. A Grenoble, les rayons se vident depuis quelques jours. Les clients se ruent sur les dernières plaquettes disponibles au risque d'accentuer la pénurie.

Par Yann Gonon

Cela fait déjà plusieurs semaines que les grossistes étaient concernés mais la pénurie commence à toucher les particuliers. Baisse de la production, augmentation de la demande mondiale, les prix du beurre explosent et les supermarchés ont de plus en plus de mal à s'approvisionner.


Les beurres "premiers prix" les plus touchés



"Sur la livraison de ce matin, ce sont 20 références qui sont en rupture de stock" explique cette cheffe de rayon d'une supérette grenobloise. Selon elle, cela fait 2 semaines environ que les premières difficultés d'approvisionnement ont débuté et ce sont surtout les beurres "distributeurs" et "premiers prix" qui sont concernés.

La crise a débuté il y a déjà plusieurs mois, comme l'explique le journal Les Echos. En 2015 "la récolte fourragère n'a pas permis aux éleveurs de nourrir leur bétail de la même façon. Et cela s'est ressenti dans l'alimentation des vaches. Faisant, de fait, baisser la production de lait"

Baisse de la production et en même temps, une hausse de la consommation mondiale. Au final, les prix ont explosé mais les grandes surfaces ont refusé d'augmenter leurs prix. Résultat, les grossistes ont arrêté de fournir les supermarchés.


Les petites enseignes semblent plus touchées que les très grandes surfaces. Ainsi à Carrefour Meylan "il n'y a pas de pénurie" assure un chef de rayon. Quelques kilomètres plus loin pourtant, à Saint-Egrève, toujours chez Carrefour, une affiche a été posée en rayon pour expliquer l'absence de certaines marques aux clients.

© France 3 Alpes.
© France 3 Alpes.

 

"On étale les produits pour masquer la pénurie"



Dans un autre petit supermarché de Grenoble, une astuce a été trouvée pour masquer la pénurie : "on nous a demandé de nous élargir" explique une vendeuse : "on étale les produits restants pour qu'il n'y ait pas de trou en rayon".

Impossible de dire combien de temps la "crise du beurre" va encore durer. Toujours selon Les Echos, ce n'est sans doute pas terminé et la pénurie pourrait encore s'amplifier durant l'hiver.

Et comme à chaque fois qu'un produit vient à manquer, la pénurie est amplifiée par le comportement de certains consommateurs qui n'hésitent pas à stocker : "ils prennent 3 ou 4 tablettes. S'il n'y a pas leur marque, ils prennent ce qui reste" regrette un autre chef de rayon.

 

Sur le même sujet

Isère : la carrière du Pont-Barrage, une future aire de grand passage pour les gens du voyage ?

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne