Cet article date de plus de 3 ans

Incendie à la gendarmerie de Meylan : "Nous ne sommes plus en sécurité à la caserne"

Un incendie d'origine criminelle s'est déclaré dans la nuit de mercredi 25 à jeudi 26 octobre à la gendarmerie de Meylan. Un sinistre qui a généré "beaucoup de stress et d'insécurité" pour les familles, comme le témoigne Jennifer Manniez, femme de gendarme qui habite la caserne. 
Jennifer Manniez, femme de gendarme, témoigne après l'incendie de la nuit à la gendarmerie de Meylan.
Jennifer Manniez, femme de gendarme, témoigne après l'incendie de la nuit à la gendarmerie de Meylan. © France 3 Alpes
"On est sortis du bâtiment, et nous sommes allés nous mettre en face [...] pour se mettre à l'abri et laisser les pompiers faire leur travail", explique Jennifer Manniez, femme de gendarme. 

Le feu s'est déclaré aux environs de 4 heures. Deux départs de feu ont été identifiés, selon les premières investigations menées ce matin.


24 personnes habitants des logements à proximité ont du être évacuées. Un incendie qui a généré" beaucoup de stress et de l'insécurité", pour eux, comme le témoigne Jennifer Manniez.

"Savoir qu'il y a eu une intrusion dans la caserne, c'est stressant", souligne cette femme de gendarme, rappelant l'incendie qui a eu lieu à Grenoble quelques semaines plus tôt.

"On a l'impression que la police et les gendarmes sont visés, nous ne sommes plus en sécurité au sein d'une caserne", déplore-t-elle.  

durée de la vidéo: 00 min 42
"Beaucoup de stress et d'insécurité" après l'incendie de la gendarmerie de Meylan ©France 3 Alpes

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
incendie faits divers