Isère : la carrière du Pont-Barrage, une future aire de grand passage pour les gens du voyage ?

Depuis deux ans, la Métropole grenobloise cherchait à finaliser son projet d'aire de grand passage pour les gens du voyage. Vendredi 10 novembre, une délibération a finalement été votée pour l'acquisition d'un terrain : une carrière siutuée sur les communes de Saint-Egrève et du Fontanil-Cornillon.

Par C.C

Voilà deux ans que la Métropole grenobloise lorgnait la carrière du Pont-Barrage, à cheval entre le Fontanil-Cornillon et Saint-Egrève pour en faire une aire de grand passage pour les gens du voyage. 

Il y a trois ans, la petite aire du Rondeau, à la limite de Grenoble et d'Echirolles, a fermé mettant l'intercommunalité dans l'illégalité. En effet, la loi, dite loi RSU, relative à la solidarité, l'oblige à posséder une aire d'accueil. Sans elle, difficile de reprocher aux gens du voyage de s'installer à d'autres endroits. 

"Avoir ce terrain permettra de déclencher une action une justice s'il y a des regroupements illicites ailleurs. Tant qu'on est pas nous mêmes en phase avec la loi, on ne peut pas demander à la loi de nous aider", ​explique Catherine Kamowski, députée LREM de la 5e circo de l'Isère et ancienne maire de Saint-Egrève.

Le Préfet refusait effectivement jusqu'alors d'intervenir et les occupations sauvages se multipliaient à l'Ile d'amour à Meylan, à l'Alpexpo de Grenoble ou encore au parc Fiancey de Saint-Egrève. 


Isère : la carrière du Pont-Barrage, une future aire de grand passage pour les gens du voyage ?
Depuis deux ans, la Métropole grenobloise cherchait à finaliser son projet d'aire de grand passage pour les gens du voyage. Vendredi 10 novembre, une délibération a finalement été votée pour l'acquisition d'un terrain : une carrière siutuée sur les communes de Saint-Egrève et du Fontanil-Cornillon.

200 caravanes sur quatre hectares de terrain


Grâce à une délibération foncière vendredi 10 novembre, la Métropole espère à présent boucler les négociations avec les carriers du Pont-Barrage. 200 caravanes environ pourraient alors s'installer sur ces quatre hectares de terrain. 

"De toutes les possibilités sur l'agglomération, le Pont-Barrage était pour nous la meilleure solution", réitère Françoise Cloteau Vice-Présidente de la Métro en charge de de l'hébergement des gens du voyage. 

Il reste une dernière étape : le Département et l'Etat doivent valider le schéma départemental d'accueil des gens du voyage. Une table ronde est prévue le 15 décembre. 



Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Lyon - L'association ALERTE fête ses 40 ans

Près de chez vous

Les + Lus