Isère : plusieurs véhicules incendiés sur le parking de la prison de Varces, un syndicat dénonce "la voyoucratie"

Quatre véhicules, dont deux voitures appartenant à des gardiens ont été incendiées dans la nuit de mercredi à jeudi sur le parking de la prison de Varces (Isère). De nouveaux incidents qui interviennent après des tirs de kalachnikov l'année dernière.

Une enquête a été ouverte après l'incendie volontaire de plusieurs véhicules, dans la nuit de mercredi à jeudi, sur le parking de la prison de Varces, en Isère. Après des tirs à la kalachnikov sur ce parking l'année dernière et de multiples autres incidents, le syndicat UFAP Unsa Justice dénonce "un bazar sans nom".

Les faits, révélés par le syndicat, et confirmés par les gendarmes de la compagnie de Grenoble, se sont produits aux environs de minuit. Un ou plusieurs individus se sont introduits sur le parking fermé en découpant le grillage. Ils ont ensuite mis le feu à quatre véhicules, dont deux voitures appartenant à des gardiens de la prison. Les deux voitures ont été entièrement détruites par les flammes.

En juillet 2020, des véhicules de la direction du centre pénitentiaire avaient déjà été la cible de tirs de Kalachnikov. "C’est à l’arme de guerre que l’on s’en prend à l'institution", avait dénoncé à l'époque L'UFAP Unsa Justice. "Encore une fois le parking des personnels du CP Grenoble est la cible de la voyoucratie bien spécifique au territoire, l’administration n’est plus capable d’assurer un minimum de sécurité, tant au sein qu’aux abords des prisons de la région", dénonce le syndicat pour qui "il ne se passe pas une journée sans projections, tirs de mortiers ou incendie de véhicules sur les domaines pénitentiaires de la région Auvergne-Rhône-Alpes". L'organisation réclame "la mise en oeuvre rapide d’un vaste plan de sécurisation".

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
prison incendie justice faits divers