• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Isère : un policier se suicide avec une arme à feu à son domicile

Un jeune homme de 17 ans a été interpellé après avoir lancé une bombe lacrymogène dans la piscine de Fontaine (Isère). Photo d'illustration. / © Christophe SIMON / AFP
Un jeune homme de 17 ans a été interpellé après avoir lancé une bombe lacrymogène dans la piscine de Fontaine (Isère). Photo d'illustration. / © Christophe SIMON / AFP

L'homme, âgé de 49 ans, était père de trois enfants. Il s'est donné la mort ce lundi 22 juillet avec une arme à feu à son domicile de la Buisse, près de Voiron, en Isère. Il s'agit du 42e suicide de policier depuis le début de l'année en France. 

Par France 3 Alpes

Un policier de 49 ans et père de trois enfants s'est suicidé avec un revolver qui n'était pas son arme de service selon Eric Vaillant, le procureur de la République de Grenoble. L'homme est passé à l'acte à son domicile de la Buisse, près de Voiron, en Isère. Selon des sources syndicales, son corps a été découvert par des collègues qui venaient lui rendre visite. Ce policier était membre du Groupe d'appui judiciaire de la direction départementale de la sécurité publique de l'Isère, à Grenoble.

L'information a été révélée par la DCPN, la Direction centrale de la Police nationale, et par le syndicat UNSA Police sur Twitter. Il s'agit du 42e suicide de policier depuis le début de l'année en France, le troisième en seulement 48 heures. Les syndicats de police ont, évidemment, adressé leurs condoléances à la famille. Les circonstances exactes qui ont pu conduire le fonctionnaire a passer à l'acte n'ont pas été précisées. 

Le Groupement d'appui judiciaire (GAJ) dans lequel il travaillait est un service qui reçoit notamment les plaintes des victimes d'infractions à la loi pénale, les demandes d'enquêtes ordonnées par le Parquet et les poursuites d'enquêtes. 
 

Sur le même sujet

Beaulieu (Ardèche) : comment détermine-t-on la date des vendanges ?

Les + Lus