Isère : Suicide d'un détenu dans la maison d'arrêt de Grenoble-Varces

Un détenu âgé de 56 ans s'est suicidé jeudi dans sa cellule de la prison de Grenoble-Varces (Isère), a-t-on appris samedi 22 septembre auprès de l'union régionale Ufap-Unsa, syndicat majoritaire dans l'administration pénitentiaire. / © Thierry LINDAUER / MAXPPP
Un détenu âgé de 56 ans s'est suicidé jeudi dans sa cellule de la prison de Grenoble-Varces (Isère), a-t-on appris samedi 22 septembre auprès de l'union régionale Ufap-Unsa, syndicat majoritaire dans l'administration pénitentiaire. / © Thierry LINDAUER / MAXPPP

Un prisonnier de la maison d'arrêt de Grenoble-Varces, dans l'Isère, s'est pendu jeudi dernier dans sa cellule.

Par Cécile Sauzay

C'est un syndicat de l'administration pénitentiaire de la région qui a confirmé la nouvelle aujourd'hui : un détenu s'est suicidé jeudi dans sa propre cellule, à la maison d'arrêt de Grenoble-Varces. 

Les faits ont été constatés "aux environs de 16 heures". L'homme s'était pendu avec la ceinture de son peignoir, a indiqué Alain Chevallier, secrétaire régional adjoint de l'union régionale Ufap-Unsa. Âgé de 56 ans, il aurait profité de l'absence de son codétenu, au parloir à ce moment-là, selon nos confrères du Dauphiné Libéré, qui a révélé l'information.

Selon le quotidien, il se trouvait en détention provisoire depuis un peu plus d'un an dans le cadre d'une enquête sur des faits d'agression sexuelle et de viol à caractère incestueux sur mineur de 15 ans.

En 2017, 117 suicides ont été comptabilisés dans les prisons françaises, soit un taux de 14,6 pour 10.000 écroués.

Sur le même sujet

Gérard Collomb sur la candidature à la Métropole de David Kimelfeld

Les + Lus