Laurent Wauquiez dénonce “le laissez-faire” du ministre de l'Intérieur après l'incendie de Meylan

© Max PPP/PQR/Nice Matin
© Max PPP/PQR/Nice Matin

Laurent Wauquiez s'en prend à mots couverts à Gérard Collomb après l'incendie de véhicules de gendarmes à Meylan. Il dénonce le "laissez faire" du gouvernement : "Il n'y a eu que des paroles et aucun acte" fait -il valoir dans un communiqué au nom de la région Auvergne-Rhône-Alpes.    

Par Philippe Bette

A aucun moment le nom de Gérard Collomb n'est cité.Mais c'est pourtant bien lui qui est visé par le communiqué diffusé jeudi soir par Laurent Wauquiez . "Pour la seconde fois en quelques semaines, nos forces de gendarmerie, en Isère, ont été les cibles de commandos criminels particulièrement déterminés." explique -t-il en exprimant la solidarité de la région Auvergne -Rhône -Alpes aux forces de l'ordre. 

Ce contenu n'est plus disponible

Mais le propos se fait tout de suite plus polémique: "On ne peut plus laisser impunément attaquer une caserne de gendarmerie, un poste de police ou une caserne de pompiers. Ça suffit ! Je demande fermement au ministère de l’Intérieur de réagir enfin".


Et Laurent Wauquiez de dénoncer l'inertie du gouvernement :"A la suite de l’incendie de Grenoble il n’y a eu que des paroles et aucun acte. Le gouvernement est dans le laisser-faire. Nos forces de l’ordre sont victimes d’agressions quotidiennes et le ministère de l’Intérieur ne réagit pas avec l’autorité et l’énergie nécessaires. L’indignation polie ne suffit plus. Les Français veulent le retour d’une vraie politique d’autorité avec des sanctions pour les délinquants"

 

Sur le même sujet

Un exemple de start-up en Auvergne

Les + Lus