Cet article date de plus de 3 ans

Menace de grève pour les emplois aidés au collège de Vercors de Grenoble

Au lendemain de la rentrée, des centaines de contrats aidés seraient menacés dans l'académie de Grenoble. Ces suppressions d'emplois d'administratifs et de surveillants mettent en difficulté certains etablissements, comme le collège Vercors de Grenoble. Qui menace de faire grève.
La nouvelle est tombée lundi dernier. Avec la fin des emplois aidés, le collège Vercors de Grenoble compte désormais trois surveillants en moins.
De quoi impacter le fonctionnement de cet établissement classé en réseau d'éducation prioritaire.

Mais le collège Vercors est loin d'être un cas isolé. Une quarantaine d'établissements de la région seraient aussi touchés.

durée de la vidéo: 01 min 51
Les emplois aidés au collège Vercors

Au total un millier de contrats aidés de l'Education Nationale seraient menacés dans l'académie. Des emplois administratifs et de surveillants.
Pour remplacer ces derniers, les chefs d'établissements pourraient avoir recours à des jeunes en service civique. 

En réalité, pour l'instant, seuls les postes d'auxiliaires de vie scolaire pour les élèves handicapés sont sûrs d'échapper à la disparition des emplois aidés. Comme l'affirme en tout cas la rectrice de l'académie de Grenoble. Ce mardi 5 septembre, le Président de la République a d'ailleurs donné ses consignes aux préfets.

Si aucune solution n'est trouvée, le collège Vercors a prévu de se mettre en grève ce vendredi 8 septembre. 
L'année dernière, l'établissement avait déjà débrayé pendant neuf jours pour obtenir deux surveillants supplémentaires. 



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation société social économie politique