Né en avril 1543 à Saint-Bonnet-en-Champsaur, François de Bonne fut l'une des figures les plus importantes de l'histoire de France. Ami proche du roi Henri IV, le Saint-Bonnetier fut récompensé par de nombreux titres tout au long de sa vie : duc de Lesdiguières, Seigneur, comte de Pont-de-Veyle, en passant par maréchal ou encore connétable de France. Enquête sur ce personnage, aux multiples facettes, tombé dans l'oubli. 

A la découverte de Lesdiguières

C'est à travers quatre expositions exceptionnelles, organisées conjointement par les départements des Hautes-Alpes et de l'Isère, que la vie entière du duc de Lesdiguières est mise en lumière. 

Attaché à son village d'origine, François de Bonne construira de nobles et riches édifices à l'image de ce qu'il souhaite représenter. Non loin de Saint-Bonnet, le jeune seigneur fera bâtir son tout premier château, sur des terres dont il prendra le nom. Un lieu stratégique mais aussi un lieu pour afficher ses ambitions. 
Le mystere Lesdiguieres épisode 1
Intervenants : Frédérique Verlinden, conservateur du Musée départemental de Gap - Frédérique Ferraro, responsable culture du Champsaur Valgaudemar - Anne-Gabrielle Court, chargée de mission patrimoine alpin. Reportage : Xavier Schmitt - Nathalie Rapucc

 

Une ascension prodigieuse

Le duc de Lesdiguières fera une ascension fulgurante. D'abord lieutenant-général du Dauphiné puis maréchal de France, François de Bonne accèdera au titre de connétable de France. C'est le dernier, dans l'histoire de France, à se voir attribuer cette dignité suprême. 

Il marquera la ville de Grenoble de son empreinte. Le maréchal donnera son nom à une rue, un stade ou encore une école hôtelière et fera même construire La porte de France, édifiée spécialement pour son roi. François de Bonne aggrandira et embellira la commune.
Le mystere Lesdiguieres épisode 2
Intervenants : Stéphane Gal, historien et biographe de Lesdiguières - Anne Cayol-Gerin, co-directrice de l'exposition du Musée Dauphinois. Reportage : Xavier Schmitt - Grégory Lespinasse

 

Le maître du Dauphiné

Lesdiguières se servira des cartes réalisées par le géographe Jean de Beins afin de mettre une image sur ses terres et de pouvoir les contrôler. Le maître du Dauphiné et le cartographe se complètent.

Lesdiguières prend le fort de Barraux, fondé par le duc de Savoie, et le consolide avec le savoir de Jean de Beins. Un fort qui jouera un rôle des plus importants. Pour cause : la ville de Grenoble ne fut jamais attaquée. 
Le mystere Lesdiguieres épisode 3
Intervenants : Perrine Camus, historienne de l'université Grenoble Alpes - Isabelle Lazier, directrice du Musée de l'Ancien évêché - Geneviève Dumolard-Murienne, association pour la sauvegarde du fort Barraux. Reportage : Xavier Schmitt - Dominique Semet

 

Une immense fortune

Le maitre du Dauphine avait en sa possession de nombreux châteaux comme celui du Pont-de-Veyle, du Glaizil ou encore de Vizille. Lesdiguières fera de ce dernier, une résidence de prince.

Un parc d'une grande splendeur et une architecture reflétant toute la réussite du dernier connétable de France. Lesdiguières, en bon homme d'affaire, réinvestira alors toute sa richesse dans des terres. 
SERIE 4 Le mystere Lesdiguieres
Intervenants : Anne Cayol-Gerin, commissaire de l'exposition du domaine de Vizille - Alain Chevalier, directeur du domaine de Vizille - Stéphane Gal, historien et biographe de Lesdiguières. Reportage : Xavier Schmitt - Nathalie Rapucc - Grégory Lespinasse