"Stenogram", un projet photographique grenoblois qui ressuscite le sténopé

A l'heure du tout numérique et des réseaux sociaux, deux jeunes Grenoblois ont eu envie de revenir aux origines de la photographie et remettre en lumière une technique ancestrale, celle du sténopé. Ils ont mis au point un kit accessible à tous et lancent une campagne de financement participatif. 

Un sténopé est un dispositif optique créé en 1827, et permettant d'obtenir un appareil photographique dérivé de la camera obscura.
Un sténopé est un dispositif optique créé en 1827, et permettant d'obtenir un appareil photographique dérivé de la camera obscura. © France 3 Alpes
Maxime et Maud nagent à contre-courant de l'ère numérique. Avec le sténopé, ce jeune couple s'est glissé dans le sillage de Nicéphore Niépce, auteur en 1827 du tout premier cliché réalisé en chambre noire. Deux cents ans après, ils ont repris cette technique avec un simple boitier en bois et un trépied au goût du jour. 

La technique du sténopé est plutôt empirique. Réussir une photo dépend notamment du cadrage et du temps d'exposition. Ensuite, comme pour la photo argentique, le suspense prend fin sous la lumière rouge.

Désireux de transmettre leur passion, le jeune couple a imaginé un kit avec boitier, laboratoire portatif, papier photo et notice. Pour pouvoir commercialiser leur projet baptisé "Stenogram", ils lancent une campagne de financement participatif.

Si le plaisir de retrouver les clichés sépias d'autrefois vous séduit, la campagne démarre sur ulule le 4 mars. Toutes les infos sont sur la page facebook Stenogram de Maud et Maxime.  

Reportage Damien Borrelly, Yves-Marie Glo, Tao Huynh :
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture photographie art