• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Le trafic a repris entre Lyon et Grenoble ce vendredi après de grosses perturbations suite à un accident

Les techniciens en intervention après l'accident à un passage à niveau à Saint-Jean-de-Soudain. / © SNCF
Les techniciens en intervention après l'accident à un passage à niveau à Saint-Jean-de-Soudain. / © SNCF

La circulation des trains a repris normalement entre Lyon et Grenoble ce vendredi 29 mars 2019. Elle était très perturbée depuis hier après-midi suite à un accident.

Par Yann Gonon

Plus de difficulté ce vendredi 29 mars 2019 pour les voyageurs de la ligne SNCF Lyon/Grenoble. La circulation des trains, très perturbée depuis hier après-midi suite à un accident a repris normalement.

C'est un accident au niveau d'un passage à niveau de Saint-Jean-de-Soudain, en Isère, qui est à l'origine des grosses perturbations enregistrées sur le réseau. Vers 14 heures, un TGV parti de Grenoble à destination de Paris a percuté un véhicule victime d'un problème technique "pendant que les barrières d'un passage à niveau s'abaissaient", a indiqué la SNCF. "Le conducteur venait de s'engager sur les voies pour les traverser. Il a tout juste eu le temps de s'extraire du véhicule, qui s'est encastré lors de l'impact dans le nez du TGV et a été projeté contre un poteau caténaire", a expliqué la SNCF.

Le conducteur de la voiture n'a pas été blessé, de même qu'aucun des 337 passagers du TGV, qui ont été acheminés via un TER vers la gare de Lyon Part-Dieu à 18H00 pour poursuivre leur voyage mais de grosses perturbation ont affecté le réseau.
 

Après l'intervention des techniciens de la SNCF, le trafic a finalement pu reprendre progressivement dès hier soir vers 20 heures, explique ce matin le service communication du transporteur public. Il est redevenu tout à fait normal ce vendredi.

TGV, TER, marchandises, au total, une soixantaine de trains ont été impactés. Les trains ont continué à circuler normalement entre Lyon et Bourgoin. Dans le sens Grenoble/Lyon, ils ont été détournés par Ambérieu-en-Bugey. Pour les autres destinations, la situation s'est avérée plus compliquée : aucun car n'a pu être mis à la disposition des voyageurs "faute de disponibilité", a ajouté la SNCF.
 

Sur le même sujet

Manifestation contre l'interdiction de l'alpinisme et de l'escalade dans le Massif du Sancy

Les + Lus