"Un tremplin pour l'avenir" : Eric Piolle dresse le bilan de l'année "Grenoble, capitale verte européenne 2022"

Publié le
Écrit par A.B avec AFP

La manifestation "Grenoble, capitale verte européenne 2022" s'achève au 31 décembre. Pour le maire de la capitale des Alpes, Eric Piolle, cette année s'est traduite par plus de 700 événements et des projets amenés à s'inscrire dans le futur.

La manifestation "Grenoble, capitale verte européenne 2022" s'est traduite par plus de 700 événements, conférences ou ateliers, constituant ainsi "un tremplin pour l'avenir" en matière de développement durable, selon le maire écologiste Eric Piolle.

Grenoble a succédé en 2022 à Lahti, en Finlande, devenant la 13e ville d'Europe à recevoir ce titre, et la deuxième en France après Nantes en 2013. Décerné par la Commission européenne, ce titre récompense et encourage une ville qui se distingue par son volontarisme et ses actions en faveur de l'environnement.

"Cette année capitale verte est d'abord une fierté pour notre territoire, une reconnaissance de ce qui a déjà été fait, mais surtout un tremplin pour l'avenir", a souligné Éric Piolle. Un programme de financement de projets, les "Coups de pouce verts", doté de plus de 600 000 euros, a permis de soutenir 114 projets associatifs et 68 projets d'éducation à l'environnement et à la transition, dans les écoles et collèges de l'Isère. Le territoire a aussi poursuivi ses efforts dans divers domaines comme la rénovation thermique, la végétalisation et la transition alimentaire.

Des projets sur le long terme

Au total, ce sont environ 200 000 personnes qui ont participé aux différents événements, estime l'Agence Grenoble Capitale verte européenne.

"Il fallait qu'on embarque le plus grand nombre d'habitants, d'acteurs, et aujourd'hui on peut dire qu'on a réussi. Mais ça ne s'éteint pas au 31 décembre 2022. Tout ce que l'on a réussi à initier, on va le continuer", a assuré Maud Tavel, présidente de l'Agence Grenoble Capitale verte européenne et adjointe municipale.

La métropole de Grenoble s'est engagée en 2020 dans un Plan Air Climat Énergie, avec notamment pour objectifs de réduire, à l'horizon 2030, de 50 % ses émissions de gaz à effet de serre et de 40 % sa consommation d'énergie par rapport à 2005, et de porter à 30 % la part des énergies renouvelables et de récupération de sa consommation d'énergie finale. Grenoble passera le relais au 1er janvier à Tallinn, avant Valence, en Espagne, en 2024.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité