Une piscine "sauvage" démontée dans le quartier Mistral, à Grenoble

Publié le Mis à jour le

Une piscine "sauvage" a été démontée, ce vendredi 1er juillet au matin, à hauteur de la barre Anatole France, dans la quartier Mistral. Il s'agissait d'un réservoir de 6 mètres sur 3 installé illégalement. 

C'est sur le toit de l'espace commercial situé au pied de la barre HLM que la piscine avait été installée. La casquette supportait près de 26.000 litres d'eau depuis quelques jours, avec un risque pour la structure et pour les jeunes baigneurs. D'où l'intervention des policiers, à la demande d'Actis, le bailleur social. Après les constatations, la piscine a été démontée, sans qu'on retrouve les personnes à l'origine de l'installation. 


Début juillet l'année dernière, alors que la chaleur touchait l'agglo de Grenoble, certains avaient déjà installé des piscines gonflables en pleine rue, pour se rafraîchir. C'était notamment le cas à Echirolles. La Police avait alors fait procéder à l'enlèvement en raison des nuisances et de la présence sur l'espace public. Ailleurs en France, les forces de l'ordre avaient relevé un nouveau phénomène, l'utilisation des bouches à incendie pour remplir ces piscines "sauvages".