Les urgences pédiatriques du CHU de Grenoble saturées suite à un épisode de bronchiolite

La bronchiolite touche prés de 30% des nourrissons chaque hiver. Mais vendredi 29 décembre, les urgences pédiatriques du CHU de grenoble Alpes sont saturées : selon les pédiatres, jamais l'épisode de grippe bronchiolite n'a atteint un tel niveau.

Parents et enfants doivent malheureusement prendre leur mal en patience aux urgences pédiatriques du CHU Grenoble Alpes qui sont complètement saturées. 

Comme chaque hiver, nombreux sont les enfants et nourrissons à attraper la grippe bronchiolite. Au total, ils sont environ 30% en France. 

Nez qui coule, toux, et difficulté respiratoire, beaucoup des jeunes patients qui viennent consulter aux urgences pédiatriques ont les symptômes de cette grippe très contagieuse.


durée de la vidéo: 02 min 05
Les urgences pédiatriques du CHU de Grenoble saturées suite à un épisode de bronchiolite


Les plus jeunes, prioritaires car plus vulnérables


Malgré l'ouverture de lits supplémentaires, il faut donc compter plusieurs heures avant d'espérer voir un médecin. Dans la queue, Marie attend avec son petit garçon, Loïc, un grand prématuré. "Il a une gêne respiratoire et de la fièvre depuis cinq jours. On vient faire un point, vérifier qu'il n'a pas une récidive de la bronchiolite."

Le petit Loïc passera cependant prioritaire. "Nous voulons voir les plus jeunes en premier, ils sont les plus vulnérables et susceptibles d'avoir un problème respiratoire plus grave", explique Dominique Plantaz, responsable service pédiatrie. 

Ce dernier conseille aux parents de ne plus consulter aux urgences mais dans les cabinets de médecins où l'attente sera certainement moins longue. 




Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société