VIDEO. A Grenoble, des soldes d'été au goût d'incertitude pour les commerçants

Le rituel des soldes d'été a-t-il encore du sens cette année ? Les commerçants du centre-ville de Grenoble sont partagés entre inquiétudes et incertitude. Et les clients sont parfois un peu perdus.

Les soldes d'été n'auront rien d'habituel à partir de ce 15 juillet à Grenoble.
Les soldes d'été n'auront rien d'habituel à partir de ce 15 juillet à Grenoble. © France 3 Alpes
Top départ pour les soldes d'été. Si le début est fixé ce mercredi 15 juillet, ventes privées et promotions en rafale fusent depuis quelques semaines. A Grenoble, les commerçants ne savent pas vraiment à quoi s'attendre.

Les soldes ont déjà été repoussés de trois semaines à cause de la crise sanitaire, ce qui a eu un impact sur les commerces. Pour les petites et grandes enseignes, l'heure est au rattrapage après une grosse baisse d'activité. "D'habitude, ça démarre un petit peu plus doucement avec du -20%, du -30%, etc. Et là, on démarre tout de suite avec des -40% à -50%", explique Laurine, responsable de magasin dans le centre-ville de Grenoble.

Masque obligatoire, lavage des mains à l'entrée, limitation du nombre de clients... Avec toutes les restrictions sanitaires dues à l'épidémie de coronavirus, la traque aux bonnes affaires n'a pas la même saveur cette année. Et chez les commerçants, les soldes post-Covid ont un goût d'incertitude.
 
A Grenoble, des soldes d'été au goût d'incertitude pour les commerçants

 

"On verra bien"


"Beaucoup de gens sont partis en vacances, le week-end du 14-Juillet c'est un peu calme donc on va voir. Pour l'instant, on fait le job et on verra bien", dit simplement Thierry, directeur d'un magasin.

Soldes ou pas, les réductions sont là depuis déjà quelques jours. Entre les ventes privées et les rabais, certains s'y perdent un peu. "On a fait un peu un repérage avant les soldes pour voir un peu les pièces qui nous ont plu. On a acheté quelques trucs parce qu'il y avait des soldes en avant-première", explique Ikram, une cliente.

Et Kalleen de s'étonner : "Dans ma tête, c'était déjà les soldes, je pensais que c'était commencé. Tout est déjà soldé un peu partout." Le départ officiel a été donné ce mercredi pour quatre semaines. L'occasion pour le secteur de l'habillement de relancer ses ventes qui ont reculé de 24% suite au confinement.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie coronavirus santé société
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter