VIDEO : un étudiant en médecine grenoblois opère des fruits "à coeur ouvert" et cartonne sur Tik Tok

Robin Goncet cartonne sur Tik Tok grâce à ses vidéos de chirurgie sur des fruits. Burlesques mais aussi ludiques, les petits films de l'étudiant en médecine à Grenoble rassemblent aujourd’hui plus de 250 000 abonnés sur le réseau social.
Robin Goncet, étudiant en médecine à Grenoble et originaire de Chamonix, opère des fruits et légumes dans sa chambre étudiante.
Robin Goncet, étudiant en médecine à Grenoble et originaire de Chamonix, opère des fruits et légumes dans sa chambre étudiante. © Tik Tok

Marie va accoucher, mais des complications rendent nécessaire la pratique d’une césarienne. Pas de temps à perdre, « le chirurgien commence par une incision juste au-dessus de l’os pubien ». En réalité, Marie est un pamplemousse qui accouche d’une orange. Quant au chirurgien, il s’agit de Robin Goncet, un étudiant en médecine passionné.

Originaire de Chamonix (Haute-Savoie), étudiant à Grenoble, il publie depuis presque un an des vidéos de chirurgie du fruit sur Tik Tok, une application dédiée à la création et au partage de courtes vidéos.

Parfois face caméra, scalpel en main et vêtu d’une blouse de chirurgien, Robin explique pas à pas les étapes d’opérations délicates. Un succès pour le jeune homme de 24 ans, qui compile aujourd'hui plus de 250 000 abonnés et des milliers de vues.

 

Des vidéos « burlesques » et de vulgarisation scientifique

L’idée lui est apparue juste après un stage sur la chirurgie de la main. Profondément épris du métier de chirurgien, et alors que débute le premier confinement, l’apprenti s’ennuie.  

« J’avais envie de suturer, alors j’ai fait ces vidéos. Au début, c’était surtout pour m’amuser, l’idée peut d’ailleurs paraître ridicule, voire burlesque. » Progressivement, ces petites productions prennent sens et deviennent des supports de vulgarisation scientifique.

« Ça permet d’expliquer comment se passe une opération et de familiariser les gens à la médecine, car l’hôpital, c’est un huis clos. Et opérer des fruits, c’est plus facile à regarder. »

Peu à peu, ses vidéos circulent. À la faculté, Robin reçoit des « retours positifs » de ses camarades. Puis les vidéos arrivent jusqu’aux écrans de ses collègues et professeurs : « Il y a une interne qui m’avait soutenue, des médecins qui voulaient me prêter du matériel, ils trouvaient ça drôle et bien représentatif, c’est gratifiant d’avoir l’approbation de ses pairs », explique-t-il.

 

"L’idée peut d’ailleurs paraître ridicule, voire burlesque"

Robin Goncet

 

Sur la toile, l’engouement est similaire. Des internautes lui envoient des messages pour le remercier. Robin se rappelle d’un abonné touchant : « C’était une personne qui était en froid avec la médecine à cause d’une opération qui s’était mal passé, et en regardant mes vidéos elle m’a dit qu’elle avait retrouvé la foi. »

 

Il consacre une à quatre heures pour réaliser chaque vidéo

Dans sa chambre étudiante à Grenoble, Robin a organisé un espace dédié à  sa « fruitrurgie » (contraction des mots fruit et chirurgie). Le temps qu’il consacre à la réalisation de ses vidéos peut prendre jusqu’à quatre heures. « D’abord, je pense à une opération qui pourrait intéresser, puis je réfléchis à une façon de l’adapter aux fruits et aux légumes. C’est le plus difficile parce que l’anatomie d’un fruit n’a rien à voir avec celle d’un humain. »  

L’homme redouble de créativité pour illustrer des interventions précises de chirurgie. Pour des ovaires, il remplit des préservatifs de riz. Pour des artères, il utilise des bonbons. Et pour le sang, de la confiture de fraises.  

Arrive ensuite le montage qui permet de rendre l’opération plus réaliste. Ainsi, lorsqu’il pratique une césarienne sur un pamplemousse, la découverte de l’enfant est surprenante.

 

@robin_goncet

Le rythme cardiaque du bébé de Marie ralenti, il faut tout de suite le faire sortir avec une césarienne! 🍊

♬ Jeff The Killer (Piano Version) [Sweet Dreams Are Made Of Screams] - Myuu

 

L’autre secret de fabrication de ses vidéos : la récupération du matériel médical de l’hôpital. Tous les outils qui ne peuvent pas être utilisés pour une réelle opération, trouvent leurs places dans ses opérations atypiques. 

Du côté des fruits, il n’y a pas de gâchis. À la fin de ses interventions, si l’aliment est toujours comestible, il les consomme tout simplement. «  J’ai fait une vidéo avec un gingembre, j’en ai mis dans tous mes plats après, j’en pouvais plus », réagit-il sur le ton de l'humour. 

Par la suite, l’apprenti chirurgien a également développé un nouveau contenu, où il donne des conseils de premiers secours. « Au milieu du divertissement de Tik Tok, si je peux glisser des petits conseils pratiques pour venir en aide à des personnes, c’est utile. »

 

@robin_goncet

Comment reconnaître un AVC le plus tôt possible! ##medecine ##externe ##avc ##santé

♬ son original - Fruitrurgie🍋



En 6e année de médecine, Robin réussit à allier la fabrication de ses vidéos avec son parcours scolaire. D’ailleurs, lorsqu’il travaille une vidéo, il travaille indirectement ses cours, nous explique-t-il.  

« La priorité ça reste mes études, j’ai un concours cette année, mais tant que j’ai des idées et du plaisir à le faire, je vais continuer. »
 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
société sciences culture