• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Grève à l'usine Framatome de Jarrie en Isère : les employés réclament des augmentations de salaire

Les salariés de Framatome en grève depuis ce lundi 11 février 2019 à Jarrie en Isère. / © F3 Alpes
Les salariés de Framatome en grève depuis ce lundi 11 février 2019 à Jarrie en Isère. / © F3 Alpes

Ce lundi 11 février 2019, les salariés de Framatome ont entamé un mouvement de grève. La production est à l'arrêt cette semaine. En cause, une très faible augmentation des salaires cette année alors que cet ancien site d'AREVA a été racheté l'an dernier par EDF et enregistre de gros bénéfices.

Par Aurélie Massait

Depuis ce matin, l'usine Framatome qui emploie 250 personnes à Jarrie est à l'arrêt.

Plus de la moitié des salariés de ce site qui produit des éponges de zirconium a entamé un mouvement de grève pour dénoncer le gel des salaires depuis 2011.

"Les salariés ont été très compréhensifs, très patients, ils se sont serrés la ceinture pendant des années mais là ils n'en peuvent plus" explique Julien Gillot, délégué syndical CGT de Framatome.

Auparavant propriété d'Areva, Framatome a été rachetée l'an dernier par EDF.
 

Neuf sites en grève dans l'hexagone


Les dettes ont été effacées et l'activité est repartie sur la douzaine de sites en France. D'après les syndicats, les ventes auraient rapporté plus de trois milliards d'euros soit 4% de plus qu'en 2017.

Malgré cela, les augmentations de salaire annuelles sont à peine plus élevées que d'ordinaire. 20 euros par mois en moyenne. 

Les prochaines négociations salariales doivent se tenir jeudi.

Neuf sites sont en grève dans toute la France, notamment à Romans et Ugine.   

Voir le reportage de Céline Aubert, Yves-Marie Glo et Laetitia Di Bin
 
Intervenants :
Julien Gillot, délégué syndical central CGT Framatome ; Philippe Messina, délégué syndical CFDT Framatome Jarrie ;

Sur le même sujet

Tombola sur Snap

Les + Lus