Isère : le centre-ville de Beaurepaire bouclé après le faux signalement d'une prise d'otage à la mairie

De nombreux gendarmes ont été déployés dans le secteur de la mairie de Beaurepaire. / © Google street view.
De nombreux gendarmes ont été déployés dans le secteur de la mairie de Beaurepaire. / © Google street view.

Le centre-ville de Beaurepaire (Isère) est resté bouclé pendant 2 heures et les écoles ont été confinées ce jeudi suite au faux signalement d'une prise d'otage à la mairie. Un gros dispositif a été déployé.

Par M.D.

Une importante opération de gendarmerie s'est déroulée à Beaurepaire, en Nord-Isère, ce jeudi 10 octobre en fin d'après-midi, a-ton appris de sources concordantes, confirmant une information du Dauphiné Libéré. Tout est parti d'une fausse alerte lancée par une personne qui se trouvait dans la mairie. L'intervention a mobilisé 80 gendarmes et un hélicoptère.

Plusieurs bâtiments ont été confinés autour de 15 heures après le signalement d'un homme armé aperçu en ville par un témoin. Appréhendé par les force de l'ordre, l'individu a été contrôlé et il s'agissait en réalité d'une erreur. Mais le dispositif de sécurité était déjà enclenché : le centre-ville a été bouclé, deux écoles primaires, un collège et la mairie de la commune confinés.

Constatant les importantes précautions prises, une personne qui se trouvait à l'intérieur de la mairie a envoyé un message à sa soeur, croyant à une prise d'otage dans l'hôtel de ville. Cette dernière a ensuite donné l'alerte auprès des gendarmes qui ont déployé d'impressionnants moyens dans le centre-ville. Il est resté bouclé pendant 2 heures.
 

Heureusement, il s'agissait d'une fausse alerte. Après avoir effectué une levée de doute dans le secteur, les forces de l'ordre ont levé le dispositif de sécurité. Les derniers élèves qui restaient confinés dans les établissements scolaires ont pu rentrer chez eux.

La fausse alerte ne provient pas d'un employé de mairie tient à préciser Philippe Mignot, le maire de Beaurepaire.


 

Sur le même sujet

14 miliards pour le Fonds Mondial : le compte est bon !

Les + Lus