Isère : 50 clients s'étripent pour un robot de cuisine à prix cassé dans un magasin Netto à Villefontaine

Publié le Mis à jour le
Écrit par I.G
© V.Riffard/FTV

C'est un phénomène récurrent et toujours assez "surréaliste". Une cinquantaine de clients s'est étripée ce vendredi 3 septembre dans un magasin Netto à Villefontaine, pour un robot culinaire à prix cassé. Les responsables ont dû appeler les gendarmes pour ramener calme et sécurité.

Il n'y a heureusement eu aucun blessé, mais l'épisode aurait pu virer au drame ce vendredi matin dans un magasin Netto à Villefontaine. Il était 10 heures, à l'ouverture des portes du magasin, qui avait annoncé par prospectus la mise en vente de robots culainaires à prix cassé lorsque la scène s'est produite. Alléchés par la promotion, près de 50 clients faisaient déjà la queue, amassés aux portes, et se sont précipités à l'intérieur des rayons pour pouvoir se saisir du produit en question. Des produits en déstockage proposés à 99,99 euros, au lieu de 349 euros.

Problème, "la situation s'est tellement envenimée, nous a raconté le responsable du magasin joint au téléphone, que nous avons vite décidé d'appeler les gendarmes", nous confirmant l'information du Dauphiné Libéré.

"On ne vient pas travailler pour se faire insulter et agresser."

"Quand vous avez des personnes qui entrent en hurlant, en courant, qui vous bousculent, enjambent les caisses, qui en viennent quasiment aux mains et qui sont prêtes à se taper pour avoir ce qu'elles veulent, c'est absolument ingérable. On ne vient pas travailler pour se faire insulter, voire menacer", explique le responsable qui ajoute : "Même si nous avons des agents de sécurité, on ne pouvait rien faire, et ça pouvait même finir par des blessures. On a appelé les gendarmes."

Et ce sont les forces de l'ordre qui ont ramené le calme. "Ils ont demandé à tout le monde de reposer ce qu'ils avaient entre les mains, et de sortir. Et l'on a recommencé, dans l'ordre et dans le calme cette fois, chacun son tour", ajoute-t-il.

Ce sont en fait des produits de déstockage, en quantité limitée, avec cette fois 3340 exemplaires à répartir dans plusieurs magasins en France. Les clients ont été avertis de la date par prospectus, et ce sont les premiers arrivés qui sont les premiers "servis" ou plutôt qui se les arrachent.

A Villefontaine, le responsable n'en revenait toujours pas, peu après midi et était un peu "fatigué" avec ses employés par ce qui venait de se passer. "C'était la première fois qu'on avait une promotion de ce type, on avait l'équivalent d'une palette, et quand on a vu comment ça tournait, dès les premières secondes, on a vite compris, on a vite réagi, et on est soulagé, je l'avoue, que tout se soit bien terminé".

Toujours est-il que c'est sous l'oeil de la maréchaussée que les clients ont fini par acheter leur robot culinaire. La palette a été épuisée en 50 secondes chrono. Les gendarmes ont pris soin de rester encore quelque temps après la vente, afin de s'assurer que tout était bel et bien revenu au calme, et qu'il n'y avait plus aucun risque pour les personnels du magasin.

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.