En Isère, quatre champions de paratennis s'entraînent

Publié le Mis à jour le
Écrit par Cyrielle Cabot

Sur les courts de tennis de Meylan, en Isère, quatre champions s'entraînent. Rencontre avec Benoit Morin, Serge Bambina, Stéphane Erisma, Thomas Huguenin, champions de paratennis. 

Benoit Morin, Serge Bambina, Stéphane Erisma, Thomas Huguenin sont tennismen au club de Meylan, en Isère. Para et tétraplégique, les quatre joueurs de tennis ont appris à adapter leur jeu à leur handicap. 

"Les joueurs attachent la raquette à leur main. Ils sont donc obligés de tout faire avec la même prise de la raquette ce qui demande beaucoup de précision et d'énergie", explique Alexandre Barnel, leur professeur.

Une fois équipés, l'entraînement peut commencer pour ces quatre compétiteurs malgré une chaleur étouffante.  

Mais il en faut plus pour atteindre le moral et l'engagement du quatuor. lLs coups sont appuyés, les points comptés, les jeux disputés, ici on joue pour le plaisir mais aussi pour gagner.

Connaître les points faibles de son adversaire


"Dans le tennis, il y a un côté technique mais aussi un côté tactique. Quand on connaît nos adversaires, on apprend à jouer sur leurs points faibles", raconte Stéphane Erisma, champion de France 2016.

Si l'un roule moins vite, il compense avec de très bons amortis. Son adversaire n'envoie pas la balle très loin, mais se déplace beaucoup plus vite. Il faut savoir s'adapter.

Quand Alexandre Barnel a commencé à coacher le groupe, l'objectif était de réussir à faire dix échanges. Sept ans plus tard les coups de raquettes s'enchaînent, les efforts portent leurs fruits et désormais c'est au niveau national et international que nos tennismen marquent des points sur les courts du monde entier.

durée de la vidéo: 02 min 53
En Isère, quatre champions de paratennis s'entraînent

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.