Lactalis va installer une station d'épuration à Saint-Just-de-Claix en Isère

© France 3 Alpes.
© France 3 Alpes.

La secrétaire d'Etat Brune Poirson a annoncé ce mercredi 15 novembre 2017 que la société Lactalis allait installer une station d'épuration à Saint-Just-de-Claix en Isère. L'une de ses laiteries a été épinglée pour la pollution de la rivière.

Par YG avec AFP.

La laiterie "L'étoile du Vercors" (Lactalis) à Saint-Just de Claix (Isère) va installer une station d'épuration pour traiter ses effluents qui polluent la rivière Isère, "sous l'autorité" du ministère de la Transition écologique, a indiqué la secrétaire d'Etat Brune Poirson ce mercredi 15 novembre 2017.

"La société a récemment fait part de son projet de station d'épuration qui permettra de traiter les rejets" a assuré Mme Poirson, en réponse à une question de la députée de l'Isère, Elodie Jacquier Laforge (Mouvement démocrate) qui s'étonnait que Lactalis puisse continuer à "cracher quotidiennement l'équivalent des eaux usées d'une ville de 10.000 habitants dans l'Isère".

La société fromagère "pollue effectivement en rejetant des effluents, sans traitement préalable, directement dans l'Isère" a résumé la secrétaire d'Etat qui remplaçait son ministre de tutelle Nicolas Hulot, parti à Bonn pour la COP23. "C'est une situation pas conforme à la législation et préjudiciable" a-t-elle ajouté.

"Il importe que des solutions concrètes de traitement des effluents (...) puissent être mises en oeuvre sous l'autorité de l'Etat" a-t-elle dit. "Notre ministère s'assurera du suivi des travaux et nous nous rendrons sur place si nécessaire pour constater nous-mêmes les travaux et faire le suivi" a ajouté Mme Poirson.

Selon la députée de l'Isère qui a interpellé le gouvernement, le maire de Saint Just de Claix, Joel Aubaton, "se bat depuis 17 ans pour que la laiterie se raccorde au réseau des eaux usées". "Un tuyau de raccordement est même dans la cour de cette usine" a-t-elle lancé devant l'hémicycle.

Lactalis avait été épinglé cet été pour une autre pollution, en Bretagne, qui a engendré une "pollution de huit kilomètres et la mort de 4 tonnes de poissons" a aussi rappelé la députée.


A lire aussi

Sur le même sujet

Affaire Romand à Prévessin-Moëns

Les + Lus