Météo : de la neige attendue en basse altitude et dans les villes des Alpes ce vendredi 9 décembre

Publié le

À partir de ce jeudi soir, les Alpes vont connaître "un épisode de froid, mais pas persistant", indique Denis Roy, responsable du Centre Météo-France de Saint-Martin-d’Hères. Un épisode qui pourrait entraîner de la neige en plaine et dans les villes.

De la neige à Grenoble, à Chambéry et à Annecy. C’est ce que peut amener le prochain épisode de froid, accompagné d’épisodes neigeux, qui doit commencer ce jeudi jusqu’à dimanche dans les Alpes. "Il n’y aura pas beaucoup de quantité", tempère Denis Roy, responsable du Centre Météo-France de Saint-Martin-d’Hères. "Ce sera quelques centimètres, un à trois par exemple à Albertville. Ce ne sera pas très important, mais on a ce risque."

Une limite pluie/neige difficile à déterminer

Cette situation incertaine est difficile à prédire, selon le météorologue. "On a une masse d’air effectivement froid qui nous arrive dessus. Pour autant, c’est difficile de déterminer la limite pluie/neige. On a aussi un risque de pluie verglaçante […] ça pourrait toucher toutes les zones de l’Isère". Entre ce jeudi soir et vendredi, "en Altitude, sur les massifs proches des Hautes-Alpes, on attend 20 à 30 cm. En Savoie, on attend 10 à 15 cm".

Le problème est de déterminer cette limite pluie/neige car il risque de se produire "des phénomènes d’isothermie". C’est-à-dire que dans certaines situations, la neige qui tombe en montagne, au moment de passer au-dessus de la température 0°C, fond. Et en tombant, elle refroidit la masse d'air, ce qui fait baisser la limite pluie/neige. "On est dans une situation qui favorise ce type de phénomène. Et là, c’est très délicat de déterminer des limites. On peut avoir des surprises", c'est-à-dire avoir de la pluie qui se transforme en neige à basse altitude.

Attention au verglas

Le jour le plus froid sera dimanche, les maximales ne dépasseront pas 5°C en plaine. Avant cet épisode, les nuits vont être fraîches, et "quand les épisodes vont tomber sous formes liquides, ça peut faire du verglas", avertit Denis Roy. Mais il assure que ces prochains jours ne ressembleront pas à la situation exceptionnelle de l’an passé, à la même période, où une quarantaine de centimètres de neige était tombée sur Albertville.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité