En visite à Grenoble, la ministre de la Justice dément la fermeture de la Cour d'appel de Chambéry

Nicole Belloubet à son arrivée au Palais de justice de Grenoble / © Isabelle Guyader
Nicole Belloubet à son arrivée au Palais de justice de Grenoble / © Isabelle Guyader

Au palais de justice de Grenoble, ce lundi 23 octobre 2017, la garde des Sceaux est venue consulter les magistrats et les fonctionnaires sur les réformes de la Justice à venir;
Elle s'est également exprimée sur les questions qui concernent plus particulièrement la région.

Par Aurélie Massait

Nicole Belloubet était à Grenoble ce lundi 23 octobre 2017.

La garde des Sceaux reçue ce matin à la Maison de l'avocat et qui a assisté, en fin de matinée, au Palais de justice, à une présentation du Service d’Accueil Unique du Justiciable que Christiane Taubira souhaitait généraliser.

Ce service (le SAUJ), en cours de déploiement dans tous les tribunaux d’instance et de grande instance, existe depuis 15 ans déjà dans la capitale des Alpes.

C'est un guichet unique qui permet à tous les justiciables de s'informer sur les procédures en cours.

A l'occasion de sa visite dans les Alpes, Nicole Belloubet a également démenti un rumeur persistante depuis la rentrée.

"Non la Cour d'Appel de Chambéry ne fermera pas" a assuré la ministre de la Justice.

Questionnée sur les récents propos du Procureur de la République de Grenoble qui avait affirmé que "la ville était gangrenée par la drogue et qu'il fallait ouvrir le débat sur la légalisation du cannabis", Nicole Belloubet a affirmé qu le gouvernement réfléchissait à la possibilité de verbaliser des infractions de consommation.

Une mission parlementaire doit rendre ses conclusions sur ce sujet à la fin du mois.

Voir le reportage d'Isabelle Guyader, Didier Albrand et Eric Achard

Visite de la ministre de la Justice à Grenoble
Intervenante : Nicole Belloubet, Garde des Sceaux





 

Sur le même sujet

Un exemple de start-up en Auvergne

Les + Lus