• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Polémique. Les biberons au lait maternel désormais interdits dans les crèches de Seyssinet-Pariset, en Isère

Depuis le 8 juillet dernier, les biberons de lait maternel ne sont plus acceptés dans les crèches de Seyssinet-Pariset, en Isère / © Association Bien naître et Grandir
Depuis le 8 juillet dernier, les biberons de lait maternel ne sont plus acceptés dans les crèches de Seyssinet-Pariset, en Isère / © Association Bien naître et Grandir

La municipalité de Seyssinet-Pariset, en Isère, a décidé, le 8 juillet 2019, d'interdire désormais les biberons de lait maternel dans les crèches de la commune. Elle avance une question de sécurité alimentaire. Mais la question fait débat. Une pétition a été lancée sur internet.

Par AH

Plus possible désormais, pour les mères qui allaitent leur enfant, de fournir des biberons de lait maternel lorsqu’elles déposent leur petit à la crèche de La Terrasse ou celle de L’île aux enfants à Seyssinet-Pariset.

L’interdiction, qui met en avant une question de sécurité alimentaire, a été votée par le conseil municipal de la commune le lundi 8 juillet 2019.

Et elle choque les défenseurs de l’allaitement maternel dont les bénéfices en matière de santé, pour l’enfant comme pour la mère, ne sont plus à démontrer. C'est d'ailleurs une préconisation de l'OMS (Organisation Mondiale pour la Santé).

L’association « Bien naître et Grandir » de Grenoble a donc lancé une pétition sur internet : Non à l'interdiction du lait maternel dans les crèches de Seyssinet-Pariset !
 

La mairie se défend


Selon Yves Monin, directeur du cabinet du maire, la commission petite enfance s’est réunie à plusieurs reprises avant de prendre cette décision. « On ne peut pas garantir la traçabilité et la sécurité alimentaire pour les enfants » plaide-t-il.

Par ailleurs, la mairie explique avoir mis en place un programme d’accompagnement pour les mères qui souhaitent poursuivre l’allaitement.

Elles peuvent venir à tout moment donner le sein à leur nourrisson dans un endroit dédié à la crèche. Si elles souhaitent poursuivre l’allaitement à la maison. Leur place en crèche est conservée pendant 6 mois.

Yves Monin dit avoir reçu une lettre du "Collectif pour le soutien à l’allaitement maternel dans les crèches de Seyssinet-Pariset" ce vendredi 26 juillet. Il y répondra.

Une réunion de concertation devrait avoir lieu pour qu’une solution soit trouvée en accord avec la PMI, la CAF.

Jusqu’à présent, les biberons de lait maternel étaient acceptés dans les crèches de la commune. Aucun incident n’a été relevé.

 

Sur le même sujet

Surveillance des personnes âgées à Oyonnax (Ain)

Les + Lus