• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

La Préfecture de l'Isère étend l'alerte sécheresse après une aggravation cet été dans le département

© PHOTOPQR/LE PROGRES/MAXPPP
© PHOTOPQR/LE PROGRES/MAXPPP

Après la chaleur et le manque de pluie de juillet, la Préfecture de l'Isère a décidé de nouvelles mesures, de renforcer la vigilance et d'étendre l'alerte à certains bassins superficiels ou profonds, comme le Vercors, Guiers ou Bourbre. Avec des restrictions à certains endroits. 

Par TD avec communiqué

Après deux années sèches en 2017 et 2018, le département de l'Isère a connu un épisode de sécheresse durable en 2019. Le niveau des nappes souterraines est au plus bas.

Le niveau des cours d’eau a pu se maintenir à un niveau acceptable grâce à des précipitations à peu près régulières. Mais la situation s’aggrave depuis le début de juillet à cause du manque de pluie et des températures élevées.

Le département a ainsi étendu le niveau d'alerte avec les protocoles d'usage.

1. Le niveau de VIGILANCE sécheresse a été décidé :
- Pour les eaux superficielles : Est Lyonnais, Paladru-Fure, Grésivaudan, Romanche (dont
rivière Romanche), Drac (dont rivière Drac)
- Pour les eaux souterraines : Paladru-Fure, Grésivaudan, Vercors


2. Le niveau d'ALERTE sécheresse a été décidé :
- Pour les eaux superficielles : Isle Crémieu, Vercors, Bièvre-Liers-Valloire, Sud Grésivaudan,
Guiers, Galaure-Drôme des Collines
- Pour les eaux souterraines : Isle Crémieu, Guiers, Bièvre Liers Valloire et Molasse (Galaure-
Drôme des Collines+Sud Grésivaudan)


3. Le niveau d'ALERTE RENFORCEE a été décidé :
- Pour les eaux superficielles : Bourbre, Quatre Vallées-Bas Dauphiné
- Pour les eaux souterraines : Est-Lyonnais, Bourbre, Quatre Vallées-Bas Dauphiné
 

Les restrictions d'usage en cas d'Alerte sécheresse

• Pour tous :
- Interdiction du lavage des voitures hors stations professionnelles 
- Interdiction du remplissage des piscines de plus de 5m³ à usage privé 
- Interdiction d’arrosage des pelouses, des espaces verts publics et privés, des jardins
d’agrément, des golfs, et des stades et espaces sportifs, de 9h00 à 20h00 (sauf
dispositions spécifiques pour l’irrigation) 
- Réduction de moitié du débit dérivé alimentant les plans d’eau et des étangs par
rapport au débit dérivé autorisé 
- Interdiction de manoeuvrer des ouvrages hydrauliques entraînant des lâchers d’eau 
- Interdiction d’effectuer des travaux dans le lit du cours d’eau destinés à accroître ou
maintenir le prélèvement

• Pour les communes :
- Interdiction de laver les voiries 
- Interdiction de faire fonctionner les fontaines publiques en circuit ouvert sur l’eau
potable

• Pour l’agriculture :
- Baisse de 15 % des prélèvements agricoles autorisés pour l’irrigation
- Pour les autres prélèvements (hors irrigation ou assimilés domestiques) interdiction de
prélever de 9h à 20h

• Pour l’industrie :
- Respect du niveau 1 de restriction sécheresse explicité dans les arrêtés individuels
d’autorisation d’exploitation des industriels (installations classées pour la protection de
l’environnement)

• Pour les gestionnaires de réseau d’eau potable :
- Renforcement du suivi des niveaux des captages et des forages d’eau potable,
transmission des données à l’administration

 

Sur le même sujet

Patrick Revelli explique ses choix

Les + Lus