La première vague à surf artificielle vient de sortir à Tencin en Isère. Une vague flottante conçue par deux ingénieurs hydroliciens de la société annécienne Hydrostadium mordus de glisse.  

La particularité de cette vague : le surfeur se retrouve face au courant, comme en rivière, sur un rouleau oscillant entre 70 cm et 1,30m de haut avec un volume d'eau conçu pour des surfs de mer, sur 8m de large. Sur un plan incliné, une grosse quantité d'eau accélère pour venir en buttée sur un bassin qui ralenti cette eau, créant ainsi la vague.
 

Ce contenu n'est pas compatible AMP.



Exo-38 qui possède douze bases nautiques en France a investi 800 000 euros pour poser cette vague flottante sur son plan d'eau de Tencin, en plein coeur de la vallée du Grésivaudan. 

Déjà conceptrice des bassins d'eaux vive des Jeux Olympiques de Sydney, Athènes et Pekin, la société haut-savoyarde Hydrostadium compte sur le succès de sa nouvelle vague. Cette activité peut se pratiquer à partir de 10ans et sera accessible au public dès mercredi 17 avril 2019 à Tencin.