Salle de prière musulmane profanée à Pont-de-Beauvoisin (Isère) : deux individus interpellés

Lundi 24 juillet 2017, deux individus, interpellés par les gendarmes, ont reconnu avoir accroché une tête de sanglier sanguinolante devant une salle de prière musulmane, samedi, à Pont-de-Beauvoisin, en Isère. Ils sont convoqués au tribunal correctionnel de Bourgoin-Jallieu le 7 septembre. 

Par Marion Feutry

Un acte commis après une soirée alcoolisée. C'est ainsi que deux jeunes hommes ont expliqué les faits lors de leur garde à vue hier, lundi 24 juillet 2017. Ils ont reconnu avoir accroché une tête de sanglier sanguinolante devant une salle de prière musulmane, samedi, à Pont-de-Beauvoisin, en Isère. 

Agés respectivement de 20 et 22 ans, les deux individus disent avoir renversé un sanglier sur la route après une soirée arrosée. L'alcool aidant, il leur est venu l'idée de le dépecer et de l'accrocher sur la porte de la petite salle de prière de Pont-de-Beauvoisin. Les deux jeunes gens, habitants du secteur, n'étaient pas connus de la Justice. 

Leur garde à vue a été levée lundi en début de soirée. Ils sont convoqués au tribunal correctionnel de Bourgoin-Jallieu le 7 septembre prochain. Ils devront répondre de provocation à la haine raciale. Des faits passibles de 5 ans d'emprisonnement



A lire aussi

Sur le même sujet

L'Université Grenoble Alpes veut provisoirement héberger les migrants dans d'anciens locaux

Près de chez vous

Les + Lus