Isère : un jeune militant du RN, Enzo Dubois, se fait tirer dessus après avoir reçu des menaces

Publié le Mis à jour le
Écrit par AH

Enzo Dubois, jeune militant du RN de l'Isère et soutien de Marine Le Pen a été visé par des tirs de carabine à plomb, lundi 24 janvier dans la soirée. Cette agression intervient après de nombreuses menaces.

Le premier coup a fait voler son chapeau. Au second tir, il a pris la fuite en se protégeant avec sa mallette. Ce lundi 24 janvier au soir, Enzo Dubois, jeune militant du Rassemblement National, en Isère, s'est fait agresser par des tirs à la carabine à plomb. L'information, révélée par le Dauphiné Libéré nous a été confirmée par Alexis Jolly, délégué départemental RN 38 et porte-parole régional de la campagne présidentielle de Marine Le Pen. 

Cette agression physique est intervenue après une série de menaces, "des courriers anonymes reçus à son domicile et des menaces sur les réseaux sociaux", précise Alexis Jolly. "On a atteint un stade de violence rare", se désole-t-il. 

Pas de quoi pourtant entamer la détermination des militants bien au contraire. Les messages de soutien pleuvent sur les réseaux sociaux.

Un militant de 20 ans

"Les personnes qui tentent de nous intimider se trompent, prévient Alexis Jolly, car on s'en sort, après quelques jours post traumatiques, plus motivés. On fait plus attention mais rien ne pourra entamer notre détermination à faire gagner les idées nationales et patriotes portées par Marine le Pen".

Enzo Dubois confirme dans un message publié sur Twitter ce mardi. "Mon cap reste le même (...) les attaques ne sont pas un obstacle pour nous défenseurs de la démocratie et du débat", écrit-il. 

A 20 ans seulement, Enzo Dubois est un soutien inconditionnel de Marine Le Pen. Il milite au sein du RN de l'Isère depuis 2019.